Jeu de rôle Médiéval-Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Doloxel Phyrexion
Mentaliste
avatar

Nombre de messages : 905
Date d'inscription : 15/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Mar 4 Aoû - 20:49

29 Léodra, An 2273.




Le vent venant le l'est soufflait fort dans le sud de Yalvin. Ici, l'herbe verte s'étendait à perte de vue. Trois éléments du décor seulement semblaient rompre l'uniformité du paysage : une longue et étroite route de pierre qu'on aurait pris pour un chemin à Linoa se montrait de part et d'autre des yeux de Doloxel ; au loin il distinguait presque la côte de Yalvin où l'Erìon commençait à se confondre avec la Mer d'Edenia ; enfin, un village petit et peu animé était visible à cinq ou six kilomètres vers la droite. Il faisait encore plein jour mais petit à petit les lueurs orangées du crépuscule apparaissaient. Il ne ferait pas nuit dans longtemps, on était donc aux alentours de vingt heures.

A quelques dizaines de mètres de la Route Ovale, nommée ainsi en raison de la forme de la figure que représentait son parcourt autour de la grande île, le terrien allongé sur le sol herbeux, les mains derrière la tête, savourait le nouveau paysage qui s'offrait à lui et en profitait pour réfléchir. Il pensait aux autres scientifiques qui étaient sûrement arrivés depuis longtemps à Denos et qui devaient certainement découvrir les richesses culturelles de la ville portuaire. Pour lui, la question était là : « Join them or not join them ? » Après plusieurs jours de réflexion il avait opté pour la négative mais ses compagnons devaient certainement s'inquiéter pour lui.
Bah, il était de toute manière impossible à Doloxel de les rejoindre autrement qu'à pied car il avait juste assez d'argent pour se nourrir et payer l'auberge dans laquelle il logeait ; et dans ces conditions, il mettrait plus de deux semaines à les rejoindre. Leur quiétude à son sujet pouvait attendre. Pas l'entrée en atmosphère de la station spatiale.

Doloxel tourna la tête vers sa gauche pour observer l'horizon aqueux. Il n'avait pas la chance de contempler une si belle étendue d'eau à Tolvallis. Il voulait profiter un maximum de son séjour ici mais au lieu de visiter Ant'har, le village dans lequel il séjournait, il avait préféré s'isoler ici, à plus d'une heure de marche, dans cette plaine immense.
Sans en être sûr, il distingua un point scintillant aux limites de la distance à laquelle ses yeux pouvaient voir. Lentement, il tendit son esprit vers cette chose et constata sans s'étonner qu'elle se situait bien trop loin pour que ses pouvoirs psychiques puissent l'atteindre. Si elle s'approchait de Yalvin, il finirait bien par la voir de toute façon. Sinon, tant pis. Sa curiosité ne serait pas satisfaite.
Doloxel remit alors sa tête dans son sens habituel, le regard figé dans le ciel vide de nuages, et se mit à somnoler au gré du vent.

_________________


Dernière édition par Doloxel Phyrexion le Mer 7 Oct - 23:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarog Blazzarius
Dragon
avatar

Nombre de messages : 560
Âge : 25
Date d'inscription : 14/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/20  (2/20)
Expérience:
0/100  (0/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Mer 5 Aoû - 16:35

Xarog avait prit la direction de Yalvin, sans le savoir. Il n'avait en tête que cette terre paradisiaque dont il avait eu vent. Le dragon ne connaissait que peu de région sur Neïliona. C'était comme s'il avait qu'un bout de carte et qu'il devait chercher les autres parties. ça se résumait certainement comme cela. Explorer toutes ces terres inconnus pourraient remplir sa soif de curiosité. Mais il avait envie de bien d'autre choses qu'il faisait pour le moment passait en second plan.

Battant des ailes régulièrement, le dragon rouge volait au dessus d'une plaine sans irrégularité pour le relief. Le vent filait sous ses tissus membranaires, fouettant au passage son visage reptilien sous une douce brise. Le soleil étant déjà haut dans le soleil, il était comme un point lumineux au milieu de ce grand ciel bleu. Aucune tempête ne s'annonçait sous ses yeux. Les nuages étaient bien loin. Mais son regard n'était pas fixé seulement vers le ciel. Le sol l'intéressait malgré sa plate régularité. En effet, on ne pouvait voir que l'herbe verte qui comme des vagues sous le vent, s'agitait sur la plaine. Il y avait quelques arbres, mais bien peu...

Au bout d'un certains temps, Xarog sentit une fatigue au niveau des muscles de ses ailes. Il avait volé pendant plusieurs heures et n'avait pas encore prit une seule pause. Cependant, le dragon savait qu'il ne devait pas être pressé de rejoindre cette endroit imaginaire. Donc, il n'avait pas à s'épuiser jusqu'à approcher la mort. Une descente suivie ses réflexions, et peu à peu il se rapprochait du sol. Avant de finalement, assez brutalement, il remonta dans les airs avec la force de sa vrille. Quelque chose avait comme sauter aux yeux du dragon rouge. Quelque chose qui semblait rompre l'uniformité de la plaine. De loin, il remarquait que cette chose avait la forme d'un bipèdes, mais cela était incertain. Surtout qu'il se demandait, pourquoi est ce qu'une créature à deux pattes se retrouverait seul en plein milieu d'une plaine...

Curieux, il reprit son vol gracieux, et se dirigea vers cette chose. En très peu de temps, il se retrouvait à quelques mètres du bipèdes. Avec ce que lui avait montrait mentalement Blazzarius, Xarog pensait qu'il s'agissait d'un humain, au vue de son physique. Les cheveux sous le vent, défilait vers ses mains plaquait contre sa nuque, formant sensiblement des vagues de couleur châtain. Il ne semblait pas avoir des atouts qui le différencierait des autres humains. En tout cas, d'après ce qu'avait vue par esprit le dragon. S'approchant à pas souple après un atterrissage normal, il sentait l'odeur de l'humain. Celle-ci était remarquablement différent que celle de la plaine. Comme une zone d'exception au milieu du reste. Xarog était un dragon assez peu social, et ne savait pas s'il devait entreprendre une discussion maintenant ou pas. Et surtout, s'il le faisait comme parle normalement les humains ou par esprit.. Ne préférant pas entreprendre quoique ce soit, il resta à quelques mètres de l'humain, l'observant de ses yeux intense chaque détail, attendant qu'il réagisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neiliona-rpg.forumpersos.com
Seth Böse
Vifier
avatar

Nombre de messages : 80
Âge : 25
Localisation : inconnue
Date d'inscription : 30/07/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/5  (1/5)
Expérience:
80/100  (80/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Mer 5 Aoû - 20:16

Ils marchaient. Lui, le cœur léger et son compagnon, petit qui vagabondait dans les herbes hautes, courant derrière des papillons aux milles couleurs éclatantes.
Un vent frais ébouriffait les cheveux du jeune homme mais il riait aux éclats, parcourant du regard la vaste étendue verdoyante qui s’offrait à lui.
Soudain, prit par une frénésie qu’il ne saurait expliquer, il se mit à courir. Jalonnant sur cette terre inconnue, suivit de près par son petit animal, il prenait un immense plaisir à savourer l’air frais du petit soir.
Un soleil se couchait paisiblement tandis que des lueurs orangées se dessinaient dans un ciel bientôt marbré par ces éclats de lumière. La nuit n’allait pas tarder mais Seth n’avait qu’une envie : courir très loin, entouré par la nature sauvage mais réconfortante de cette île.

Trois heures auparavant, ces deux voyageurs avaient mis pied à terre après un long voyage au bord d’un vieux gréement. Ils s’étaient finalement mis en route afin de dénicher une auberge dans un des petits villages côtiers. Une fois trouvé leur bonheur, Seth y avait déposé ses affaires et avec Inwë, tout les deux poussés par la curiosité, avaient décidé d’explorer les environs.

Sifflotant de bonheur, Seth marchait dans les herbes hautes quand soudain, il s'arrêta.

- Qu'est ce que... Il ne termina pas sa phrase.

Le spectacle ahurissant qui se déroulait sous ses yeux étonnés n'était autre que la vision d'un dragon or magestueux. D'un geste rapide et souple, il s'allongea et commença à s'avancer vers l'immense créature.

"Reste ici ! Ne bouge pas et que je ne te voye pas approcher !!"

Le jeune elfe ne voulait pas que son petit compagnon ne serve de repas ! Non mais !!
D'un geste précautionneux, il s'avança vers ce dragon qui avait, semblait-il, les yeux rivés sur dieu ne sait quoi ! En effet, d'où le jeune elfe se trouvait, il ne voyait pas que ce que le dragon fixé n'était autre qu'un humain !

*Aller, encore un peu plus près...* Finalement, il ne se trouvait qu'à deux mètres de la créature quand il aperçu, couché paisiblement, un humain. Aussitôt il se leva et marcha vers eux.

- Bonjour l'ami ! Quel beau dragon tu as là !!

Voyant le regard étonné du jeune homme, Seth en déduisit qu'il se trompait lourdement. Ce n'était pas un dragon et un dragonnier qui se reposaient. Non... Sans s'en rendre compte, il fit un pas en arrière, prêt à se défendre en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doloxel Phyrexion
Mentaliste
avatar

Nombre de messages : 905
Date d'inscription : 15/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Jeu 6 Aoû - 2:13

Doloxel était déjà à demi assoupit depuis cinq minutes. Souriant inconsciemment, il se sentait merveilleusement bien, aussi physiquement que mentalement. Il était actuellement en train de vivre un bonheur simple, et il appréciait éprouver un tel sentiment positif face à un plaisir naturel comme celui de s'allonger tranquillement dans l'herbe, de sentir le vent dans son oreille et son souffle lui ébouriffer ses cheveux longs, et enfin de savourer la chaude sensation que provoquaient les derniers rayons de l'Erion en lui léchant la peau. Il réalisait qu'il avait vraiment de la chance de trouver un plaisir aussi facilement. J'ai parlé du niveau mental plus haut car le débat intérieur qui faisait rage en lui avait enfin disparut. Il ne s'en faisait plus pour ses compagnons. En réfléchissant à moitié, il se rendit compte que ces deux choses qu'était la quiétude pour les siens et la sécurité de la vie pouvaient représenter beaucoup pour n'importe qui dans Neïliona. Et pour finir, bientôt un spectacle radieux s'offrirait à lui. Ensuite il rentrerait à Tolvallis et entrerait vraiment dans la vie active. Il n'était pas pressé et pourtant impatient. Beau paradoxe.


Doloxel sentit soudain le taux de l'intensité du vent augmenter brusquement. Oula, la vitesse de ce dernier était maintenant d'environ quatre-vingt dix kilomètres par heure : il était temps de rentrer au village. Cependant, après s'être étiré et avoir ouvert les yeux, le jeune homme soupçonna la raison de ce changement de ne pas être naturelle.. Il fut alors attiré par le point lumineux qu'il avait observé il y a quelques minutes. Ce dernier n'avait pas mal grossi, montrant qu'il s'était rapproché de Yalvin, et révéla au terrien un dragon. Cette magnifique créature reptilienne mesurait plusieurs mètres de haut, et chacune de ses écailles rougeoyantes luisait des rayons du coucher d'Erion. Ses grandes et majestueuses ailes aux bords noirs avaient en fait été la cause du réveil du terrien. Mais il ne lui en voulait pas pour autant, au contraire, car ce n'était rien comparé à la merveille qu'il avait devant les yeux.
Mais tout ébloui qu'il soit par la beauté du spectacle, Doloxel ne demeurait pas dupe. Il ne connaissait pratiquement rien du comportement des dragons, il savait donc une chose : qu'il ne savait... rien. Donc il pouvait s'attendre à tout, et devait essayer de parer toute éventualité pour écarter le plus de danger possible. Les dragons avaient une intelligence humaine, les dragons pouvaient communiquer par télépathie, les dragons comprenaient la langue commune, les dragons étaient carnivores, les dragons crachaient des volutes de flammes, certains dragons étaient agressifs alors que d'autres étaient pacifiques au point de pouvoir établir un lien psychique avec un habitant de Neïliona. Voila à peu près ce qui revint en tête à Doloxel durant ces quelques secondes de réflexion.

La créature commença à ralentir à l'approche du jeune homme. Ce dernier devait en tout cas savoir ses intentions. Il tendit son esprit vers le dragon et il éprouva curiosité, fatigue et tranquillité à la fois. Nulle trace d'intentions meurtrières ni d'orgueil démesuré. Doloxel n'aurait donc pas à se plier devant lui ni à lui servir de repas, c'était déjà positif. Mais il devait sûrement s'adresser à lui pour établir un genre de conversation. Alors le terrien opta pour la transmission mentale :

Ô, roi des cieux, transmit-il mentalement, bien qu'il se dît que cette périphrase aurait mieux allé au Séquoia. Créateur de flammes et magnificience ailée. Je te salue, moi, simple humain et voyageur. Doloxel n'aimait pas du tout s'adresser ainsi au dragon, comme s'il était être supérieur, mais préférait tout de même éviter un affrontement entre lui et la créature.
Cette dernière ne répondit pas et se posa tranquillement à un mètre de lui. Son attitude et ses pensées ne montrait toujours aucun signe de danger à venir. Mais Prudence n'était-elle pas mère de Sureté ?

C'est en remarquant qu'il était toujours allongé que Doloxel entendit une voix différente de celle qui pouvait sortir de la bouche d'un dragon. En se relevant à demi il remarqua la présence d'un jeune elfe (il ménagea l'avant dernier mot car on n'était jamais sûr avec l'âge des elfes) dont le visage montrait une expression farouche mais non violente, comme pouvait le montrer quelqu'un qui se battait pour un principe et qu'il vendrait cher sa peau. En frôlant ses pensées, Doloxel remarqua que le nouvel arrivant n'avait pas encore perçut sa présence. Ce fut pour bientôt, et ceci fait, l'elfe le salua amicalement et s'exclama devant la splendeur de "son" dragon. En l'entendant s'exclamer ainsi, le jeune homme comprit vite que les dragons n'étaient pas pour la plupart des êtres arrogants et imbus d'eux-mêmes. (Sinon, le spécimen à côté de Doloxel aurait très mal pris les paroles de l'elfe.) Quant à l'appartenance, l'elfe faisait sûrement référence à ces étranges alliances faites entre les dragons et les bipèdes.

« Oh non » répondit le terrien en reposant son dos dans l'herbe. « Ce dragon ne m'appartient sûrement pas. Je l'ai d'ailleurs aperçu pour la première fois il n'y a pas plus tard que trois minutes. »

Doloxel observa ses deux nouveaux interlocuteurs, en se demandant avec curiosité quelle allait être la suite des évènements.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Böse
Vifier
avatar

Nombre de messages : 80
Âge : 25
Localisation : inconnue
Date d'inscription : 30/07/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/5  (1/5)
Expérience:
80/100  (80/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Jeu 6 Aoû - 21:04

Devant tant de magnificence, l’elfe ne put détourner les yeux de ce Roi des Cieux.
Sa majesté était telle qu’il n’entendit que d’une oreille ce que le jeune homme lui disait.

- Oh non, ce dragon ne m’appartient sûrement pas. Je l’ai d’ailleurs aperçu pour la première fois il n’y a pas plus tard que trois minutes.

Néanmoins, les paroles du jeune homme lui firent l’effet d’une douche froide. Ainsi, il s’était bel et bien trompé. Croire, ne serait-ce qu’un instant qu’un tel dragon ait un coéquipier bipède, c’était l’injurier.

Discrètement, Seth portât sa main au pommeau de son épée. On ne sait jamais ce qu’une créature de cette envergure peut lui passer par la tête !
Il allait parler quand un éclair argenté traversa la plaine, se dirigeant tout droit vers l’immense dragon.

- Inwë !!!

L’elfe se précipita sans réfléchir, prêt à en découdre si l’occasion se montrait. Protéger son compagnon bien imprudent, c’était important à ses yeux, du moins, bien plus que le coût de sa vie.

En effet, depuis que Seth avait rencontré Inwë et découvert par la même occasion qu’il était vifier, il ne reculait devant rien pour le protéger. Un lien imperceptible s’était formé entre eux. Si l’un des deux vannaient à disparaître subitement, l’autre ne s’en remettrait jamais, une partie de lui serait vide. Aussi, si Inwë venait à servir de nourriture à cette créature, une partie du jeune homme mourrait avec son compagnon…

Toujours en action, l’elfe se dirigeait vers les deux créatures mais aussi de l’humain. Mais il fut stoppé dans son élan par deux grands yeux de braise qui le pénétrèrent comme une lame.
Anxieux, plus pour Inwë que pour lui-même, il jeta un coup d’œil rapide vers l’humain qui ne semblait d’ailleurs pas le moins du monde apeuré par cet être haut de trois fois sa taille.

Incapable de bouger, Seth ne pouvait qu’assister à la scène, impuissant. Il espérait de tout cœur que ce dragon, aussi puissant soit-il, n’était pas arrogant ou imbus de lui-même mais surtout, que cette magnifique créature ailée n’ait aucunement l’intention de ne faire qu’une bouchée de son malheureux compagnon…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarog Blazzarius
Dragon
avatar

Nombre de messages : 560
Âge : 25
Date d'inscription : 14/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/20  (2/20)
Expérience:
0/100  (0/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Sam 8 Aoû - 11:26

Xarog vit l'humain s'approcher de quelques pas, n'étant plus qu'à 1 mètres de distance. Encore un peu, et il serait assez prés pour être entre ses crocs, mais ce n'était pas du tout les intentions du dragon. Il avait autre chose en tête. Manger n'était pas sa première pensée. Cependant, rien à l'extérieur ne pouvait permettre de prévoir ses intentions. Silencieux, il laissa parler en premier le bipède étrange. « Roi du Ciel » n'était pas ce qu'il entendait tous les jours à son propos. Surpris par une telle exclamation, la créature draconique commençait à se demander d'où venait cet humain. Ou, est-ce une coutume de parler comme ça des dragons? Il était vraiment vue comme une race étant la plus puissante dans les airs. Mais il ne pensait pas que cela avait un impacte sur la façon de dialoguer chez les autres...

Ce qui le surprit surtout chez cet humain, c'était ses capacités mentales. En effet, il avait apprit que les humains ne pouvaient pas communiquer mentalement, comme ceux de sa race le peuvent. Pourtant la contradiction est là, ce bipède venait de créer un contact mental avec le dragon, pouvant observer ses émotions. Le dragon augmenta l'intensité de son regard, menaçant l'humain. Mais rapidement il se ravisa, et le laissa pénétrer un petit peu, curieux de savoir en retour ce que l'autre pouvait ressentir. Et surtout savoir, qu'est ce qu'il était? Mais il n'en eu pas le temps.

Crispant soudainement ses griffes, il entendit des pas souples suivie de plus petites derrière lui. Un deux-pattes à oreilles pointus venait de surgirent entre lui et l'autre bipède. Conventionnellement nommé elfe, celui-ci s'adressa aux deux êtres qui lui faisait face. L'elfe semblait plus jeune que l'humain, et sa voix était peut être plus aiguë aussi. Â ce moment là, Xarog apprit autre chose... un dragon pouvait appartenir à quelqu'un?!... Vraiment étrange, et plutôt inacceptable. Le jeune dragon allait surement en apprendre des choses aujourd'hui.. Laissant les deux bipèdes à leur discussion, il se concentrait sur le moindre mouvement de chacun, prévoyant une quelconque menace de leur part. Surtout de l'autre petite créature qui était resté en arrière. Le jeune dragon n'aimait pas tellement la grande compagnie, mais encore moins de se sentir encerclé...

La suite fut très rapide pour les trois compagnons. Celui qui avait accompagné l'elfe, sauta soudainement sur Xarog. Le dragon se demanda quand même si ce renard avait un minimum de jugeote. D'un coup de queue il assomma son petit assaillant, qui roula sur le sol un bon mètre, avant de rester immobile sur le sol. La petite créature n'était pas morte, le dragon n'avait pas utilisé sa lame au bout, et n'y avait pas non plus mis toute sa force. Cependant il n'en resta pas là, venant d'envoyer au tapis le compagnon de l'elfe, il sauta sur ce dernier, le plaquant au sol. L'action fut trop rapide pour l'elfe qui était en train de penser à la grandeur des dragons. Malheureusement pour lui, les dragons ne sont sûrement pas des gros minous, et pas non plus des êtres qu'il suffisait de flatter pour les avoir dans leurs camps. Sa patte lourde posait sur le torse de l'elfe le maintenait solidement au sol, lui empêchant tout moyen, même par sa force, de se relever. Le dragon poussait un lourd grondement, en dévoilant ses crocs, qui se rapprochait du visage de l'elfe. Suivant ce que ferait le bipède, la créature draconique agirait en conséquence...


Dernière édition par Xarog Blazzarius le Sam 8 Aoû - 15:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neiliona-rpg.forumpersos.com
Doloxel Phyrexion
Mentaliste
avatar

Nombre de messages : 905
Date d'inscription : 15/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Sam 8 Aoû - 12:21

Doloxel fut très surpris par les différents mouvements brusques qui suivirent. Tout d'abord, juste après avoir aperçu la présence d'un minuscule renard à fourrure blanche, il put constater sa rapidité tandis que ce dernier s'élançait sur le dragon rouge. Le terrien se demanda ce que valait cet acte plutôt inconsidéré et irréfléchi, mais surtout pourquoi ce ridicule canin n'était pas apeuré par l'importance physique de la créature. Qui sait, peut-être avait-il un pouvoir caché. Après tout pas mal de choses étaient possibles sur cette planète. Mais cela voulait alors dire que l'elfe qui le précédait avait des intentions agressives sur le dragon, ce qui entrait en contradiction avec ce qu'il avait lu en lui. Non, à son avis, l'animal ne possédait aucune faculté particulière et s'était lancé avec une inutile témérité dans la gueule du loup... euh, du dragon. Doloxel ne sentait chez l'elfe, commençant à dégainer son épée, qu'une impression de protection envers l'animal.
Ah, je vois, pensa-t-il. Le renard voulait protéger l'elfe, et c'est pour ça qu'il s'est lancé dans une offensive dont les chance de réussite sont presque négatives.

Et, ainsi que Doloxel l'avait prévu, le dragon envoya rouler le renard d'un patte aussi facilement qu'un homme repoussant un saprobionte et plaqua l'elfe de l'autre. Cependant, l'enchainement des mouvements fut exécuté d'une manière rapide, si bien que le terrien, prenant un petit peu peur des agissements de la créature, recula de sa place en plusieurs bonds.
Quand il eut une vision d'ensemble du résultat de toute cette action, Doloxel décida de faire quelque chose pour améliorer la situation de cet inconnu et même du dragon (il avait du mal à prendre en considération le renard). Le premier était au sol dans une position dangereuse pour lui-même, car qui sait, si le dragon se montrait vraiment agressif, sa vie pourrait en être atteinte ; le second, quant à lui, s'était sûrement montré offensé par l'attitude de ces deux êtres qui l'avaient attaqué. Régler le problème amènerait le terrien à prononcer des paroles réfléchies et mesurées. Il devait faire attention à la délicatesse des mots à employer, mais résoudre cet affrontement était à sa portée. Doloxel prit alors la parole :

« Monsieur le dragon, excusez-moi de vous importuner. Mon désir n'est pas de m'immiscer dans vos affaires mais je suis certain que l'animal qui accompagne ce jeune elfe (il espéra ne pas se tromper sur l'âge de ce dernier), en vous offensant de telle sorte, ne pensait qu'à protéger son compagnon. Je ne pense pas qu'ils vous auraient attaqué pour une autre raison étant donné qu'ils savent sûrement ne pas être de taille à vous affronter. Je vous prie donc de laisser notre ami se lever pour qu'il s'exprime en sa faveur en expliquant ce malentendu. »

Généralement le terrien appuyait ce genre de discourt d'une petite dose de manipulation mentale, mais il craint ce jour-là que la créature télépathe ne remarque sa tentative.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarog Blazzarius
Dragon
avatar

Nombre de messages : 560
Âge : 25
Date d'inscription : 14/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/20  (2/20)
Expérience:
0/100  (0/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Sam 8 Aoû - 12:40

Xarog avait senti qu'il s'était montré quelque peu agressif. Mais il n'avait fait cela que pour se défendre. Après tout, c'était le compagnon de cet elfe qui s'était jeté sur lui. Beaucoup auraient réagi de la même façon. Mais même si ses mâchoires s'approchaient du visage du jeune elfe, il ne comptait pas lui faire de mal, et encore moins le manger. La créature draconique ne cherchait qu'à le menacer, l'empêchant de tenter une quelconque chose pour le nuire.

Entendant de nouveau des pas, ses yeux rubis, dévièrent vers cette direction. Il regardait avec des yeux de prédateur l'humain qui s'écartait peu à peu de lui, se sentant surement en danger auprès d'une telle créature dans cette situation. Le dragon avait beau se montrer sous son état sauvage, il n'en était rien dans ses pensées. Celles-ci étaient malheureusement inaccessibles au vifier, car il fermait son esprit, mais le terrien avec ses pouvoirs mentaux n'auraient aucun mal à voir ses émotions. Méfiance, Prudence, Menace, c'était en gros ce qui tournait dans sa tête. Mais plus au fond, il y avait de nombreuses questions..

Finalement, après avoir grondé sur l'elfe pendant un petit moment, il le libéra de son emprise. Sous la question de l'autre bipède, en connaissant sa réponse, il avait décidé de le relâcher. Mais il ne comptait pas le laisser s'en aller comme cela..

- « Jeune elfe, Quel raison a poussé ton compagnon à se jeter sur moi? »


Sa voix rauque était très perceptible, d'autant que sa gueule était encore juste en face du bipèdes qu'il n'avait pas encore laisser s'enfuir. Mais ce n'était pas aussi la seul chose qu'il avait à dire. Fixant à nouveau de son regard embrasé l'humain, il s'exclama :

- « Je ne souhaite pas faire de mal autour de moi. J'avais simplement quelques questions à poser, avant que ce renard m'attaque. Je me nomme Xarog et je ne sais pas dans quelle région de Neïliona nous nous trouvons... »

Puis le reste de sa discussion fut par télépathie avec seulement l'humain. Celui-ci sortait complètement de l'ordinaire pour lui, et il souhaitait plus en apprendre sur lui. Par ce moyen chercherait-il aussi de la compagnie? Depuis plusieurs semaines, il vivait seul, traversant de grande plaine pour en arriver à d'autres tout aussi plane et sans découverte, ou rencontre.. amical...

- * Humain, Comment te nommes tu? Et d'où vienne tes capacités mentales? Je croyais que les humains n'avaient aucun pouvoir psychique. Et autre chose, pourquoi tu te trouvais seul dans ces lieux? J'en ai rarement vu dans ton genre... Si ce n'est jamais en réalité... *


Xarog venait de poser une multitude de questions au bipède qu'il regardait. Son regard et la voix qu'il avait pouvaient le mettre sous pression, mais avec le contact mental, il y avait de quoi largement prouver qu'il n'allait lui faire aucun mal. La curiosité venait d'exploser dans son esprit, d'où toutes ses questions. Mais encore rien dans ses émotions ou sentiments ne pouvait montrer qu'il cherchait de la compagnie. Car cela, il le cachait derrière une envie d'être un voyageur solitaire. Ce qui devait être utopique pour le jeune dragon..


Dernière édition par Xarog Blazzarius le Sam 8 Aoû - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neiliona-rpg.forumpersos.com
Seth Böse
Vifier
avatar

Nombre de messages : 80
Âge : 25
Localisation : inconnue
Date d'inscription : 30/07/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/5  (1/5)
Expérience:
80/100  (80/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Sam 8 Aoû - 15:18

En une seconde, le dragon assomma Inwë et bloqua le jeune elfe.
Et voilà, dans un acte complètement suicidaire, le renard avait tenté de protéger l'elfe de ce dragon majestueux. Ce qui avait fait eu l'effet d'une attaque envers celui-ci.
Ne pouvant bouger, puisqu'étant emprisonné sous une patte gigantesque, sa respiration quelque ébranlée, il parvint à articuler deux ou trois mots...

- Pas...Attaquer...

Finalement l'humain parlât afin d'essayer d'améliorer la situation. Le dragon l'écouta et relâcha son emprise tout en gardant sa mâchoire tout près du jeune homme.

- « Jeune elfe, Quel raison à pousser ton compagnon à se jeter sur moi? »

Reprenant son souffle, il inspira une grande gorgée d'air frais puis s'élança.

- Mon jeune compagnon, Inwë, n'a pas voulus le moins du monde vous offenser. Il a juste voulus me protéger, alors que je lui avais dit de rester là-bas.

Il regarda la pente où quelques minutes plus tôt, ils couraient insouciant jusqu'à voir cet énorme dragon.

- « Je ne souhaite pas faire de mal autour de moi. J'avais simplement quelques questions à poser, avant que ce renard m'attaque. Je me nomme Xarog et je ne sais pas dans quelle région de Neïliona nous nous trouvons... »

L’elfe ne savait pas s’il pouvait répondre à Xarog, puisqu’il se nommait ainsi, car il regardait l’humain et non lui. Ne sachant si ça offenserait la créature, il parlât néanmoins d’une voix calme et sereine, emprunte de la peur qu’il avait ressentit quelque minutes auparavant.

- Enchanté de faire votre connaître, Xarog, fils des cieux. Je me nomme Seth, Seth Böse. Tout en se présentant, il regarda ses deux interlocuteurs, puis son regard revint sur le dragon. Vous vous trouvait actuellement au sud d’une île du nom de Yalvin.

Le silence s’installa. Seth était certain qu’un échange entre l’humain et le dragon avait lieu. Mais il n’en été tout de même pas certain puisque l’esprit de la créature était fermé au vifier.
Il regarda son compagnon, gisant inerte. Il espérait qu’il n’était pas blessé mais fut convaincu que le dragon n’avait pas utilisé toute sa force. Ce dont il lui était reconnaissant.

Tout en attendant de voir la suite des événements, Seth espérait que le malentendu entre eux, n’allait causer aucuns maux… Il aurait bien aimé que le dragon ne le toise pas ainsi mais il savait que c’était de sa faute à lui. Il aurait dut venir avec Inwë, et ne pas faire de conclusion trop hâtive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doloxel Phyrexion
Mentaliste
avatar

Nombre de messages : 905
Date d'inscription : 15/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Dim 9 Aoû - 11:11

« Je m'appelle Doloxel » dit le terrien à voix haute. « Comme l'a dit notre ami Seth, nous nous trouvons actuellement dans une île de la taille d'un pays appelée Yalvin. Cette terre est constituée de paysages magnifiques comme celui que nous avons devant les yeux. »

Doloxel écarta les bras pour désigner toute la prairie qu'ils avaient devant eux. Les cris d'une vingtaines de mouettes retentirent pour confirmer ses dires. En regardant autour de lui il remarqua que la nuit était déjà tombée. Lentement, les animaux des alentours rentraient dans leurs tanières ou se retiraient du ciel, et bientôt le silence (mis à part quelques corbeaux croassant) régnait autour de Seth, Xarog et Doloxel. En constatant cela, ce dernier se rappela du fait que l'aubergiste n'acceptait que modérément qu'un client rentre à une heure trop tardive. Il fallait dire qu'Ant'har était un village plutôt calme, contrairement à la plupart des villes continentales qu'il avait pu visiter. Il n'était donc pas étonnant que le dirigeant soit aussi strict sur les horaires.

« Yalvin se situe entre deux grands continents : Zagorne à l'est et Linoa à l'Ouest. Je ne viens moi-même ni du premier continent, ni du second et ni de cette île. J'habite dans une vaste terre située à l'ouest de Linoa. Je me suis rendu ici dans le but d'assister à un spectacle intéressant : dans quelques jours, une pluie d'étoiles filantes sera visible d'ici cette île. Après l'avoir contemplée, je compte rentrer chez moi. »

Il préféra ensuite parler à Xarog par télépathie, pour répondre à la question de ce dernier. Mais pour ne pas se faire remarquer de l'elfe, car il ne souhaitez pas encore que ce dernier soit au courant de ses pouvoirs, Doloxel en profita pour avancer vers le renard évanoui et le rapporter à son compagnon. « Tâche de le retenir la prochaine fois » fit-il en un sourire désolé.

Pendant ce temps, le terrien communiqua ceci au dragon : Je ne peux rien vous révéler pour l'instant, car je ne sais pas si je peux vous faire confiance. Veuillez considérer mes capacités comme un acquis. Je ne divulgue normalement jamais mon pouvoir à un inconnu, mais tout à l'heure j'avoue avoir été excité de vérifier si vous pouviez, comme moi, communiquer par télépathie.

Doloxel avait assez parlé de sa ville natale selon lui. Il n'avait aucune intention de mettre ses proches en danger, ses pensées resteraient donc fermées au dragon. Après avoir été remercié par Seth, le jeune homme décida comme à son habitude de s'assoir puis de s'allonger dans l'herbe. En regardant le ciel bleu marine, il vit qu'une à une les étoiles de Neïliona apparaissaient et s'interrogea alors sur les éventuelles constellations qui avaient pu être inventées par les habitants de la planète.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarog Blazzarius
Dragon
avatar

Nombre de messages : 560
Âge : 25
Date d'inscription : 14/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/20  (2/20)
Expérience:
0/100  (0/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Dim 9 Aoû - 11:27

Xarog entendit les réponses de chacun des bipèdes. Après avoir entendu l'excuse et l'explication de l'acte d'Inwë, le compagnon de cet elfe, le dragon s'écarta de lui, lui permettant de se relever. Puis, il apprit les noms de chacun, Doloxel, celui de l'humain, et Seth celui de l'elfe. Il apprit aussi l'endroit où il se trouvait de la part de l'elfe, bien que la réponse de l'humain était plus développée.

En écoutant attentivement le discours de Doloxel, pendant que Seth allait rejoindre son compagnon, il sentit sa soif de connaissance grandir. "Linoa", "Zagorne", il n'avait pas clairement entendu cela de la part de Blazzarius.. C'est comme si cet humain en savait plus que son ancien "professeur". Et c'était maintenant ce qui l'attirait chez lui. Bien qu'il ne sait encore rien de ce qu'était en réalité le dénommé Doloxel. Autre chose le fit frémir, c'est lorsqu'il entendit parler d'une pluie d'étoile. Le dragon ne savait même pas que cela pouvait exister. Il n'imaginait pas dans le ciel, plusieurs étoiles s'écrasait sur la planète. Finalement, les trois camarades venaient de se retrouver dans un lieu où allait se dérouler un grand spectacle.Puis Xarog entendit par télépathie d'autres réponses à ces questions de la part de l'homme. Apparemment le lieu d'où il vient n'est pas à divulguer à n'importe qui. Et le dragon n'allait surement pas posait des questions plus loin pour le déranger.

ce fut alors l'arrivée de la nuit qui détourna le regard du dragon. Maintenant aucun éclat ne venait faire scintiller les écailles du dragon. Mais même dans l'obscurité, le dragon y voyait un minimum. Il s'approcha de Doloxel qui venait de s'allonger dans l'herbe. S'allongeant à son tour aussi, il fut cette fois-si plus proche qu'au début de lui. D'autres questions tournaient dans sa tête. Et il y en avait surtout une :

- " Doloxel, je voudrais savoir, pourquoi aprés avoir vu ce spectacle tu partiras déjà? Les humains n'ont-il pas gout à l'aventure ou au voyage? Où est ce qu'il y a une famille, des amis qui t'attendent chez toi? "


Pour le cas du dragon, il n'y avait pas grand monde. Même Blazzarius n'était pas vraiment la personne qu'il comptait revoir maintenant au risque de le décevoir de cette courte aventure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neiliona-rpg.forumpersos.com
Doloxel Phyrexion
Mentaliste
avatar

Nombre de messages : 905
Date d'inscription : 15/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Dim 9 Aoû - 12:49

L'elfe, le dragon et l'humain étaient maintenant tous les trois dos contre terre et le regard au ciel nocturne. Le terrien se dit que la rencontre d'aujourd'hui était vraiment inattendue. Mais quelle allait-être la suite des évènements ? Devait-il coucher dans cette plaine, en compagnie de deux inconnus (dont un qui n'était pas vraiment banal de part sa race) ? Même si l'action n'était pas excessivement prudente, il avait compris grâce à la lecture de leurs émotions qu'ils n'étaient pas dangereux. Il pouvait donc sauter une nuit de son auberge pour faire plus ample connaissance. Après tout, qu'avait-il à perdre dans l'affaire ? Le vent avait cessé de souffle et l'air donnait à présent une impression de douce chaleur. La température n'était donc pas un objet d'inquiétude, et d'après ce que Doloxel sentait, il devait faire plus de deux cent quatre-vingt dix degrés kelvin. [Hors Jeu : correspond environ à vingt degrés Celcius.]
Bientôt le croassement des corbeaux ne se fit plus entendre. Les nuits aussi calmes que celle-ci étaient plutôt rares dans cette région. Généralement, on entendait au moins les criquets chanter toute la nuit. Mais à ce moment-là, le silence était le seul au rendez-vous.

« Effectivement » dit Doloxel à voix haute. « L'aventure n'est pas ma passion. Mais plus que ça, j'ai des gens qui comptent sur moi à la maison et je ne peux pas me permettre de rester ici après la pluie d'étoiles filantes. De plus, je n'en ai pas vraiment envie. »

Après quelques secondes où personne ne parla, il reprit :

« Et toi, Sëth ? Raconte-nous un peu ce que tu viens faire ici. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Böse
Vifier
avatar

Nombre de messages : 80
Âge : 25
Localisation : inconnue
Date d'inscription : 30/07/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/5  (1/5)
Expérience:
80/100  (80/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Lun 10 Aoû - 15:03

Tout s’arrangeait, aussi bien pour son petit compagnon que pour lui-même. Apparemment, les tensions s’étaient quelques peu atténuées.
Après avoir pris Inwë des bras de Doloxel, auquel il lui était reconnaissant, il suivit le mouvement et s’allongea sur l’herbe frémissante, aux côtés de Xarog.
Dos contre terre, Seth contempla l’obscurité du crépuscule, incrusté de mile éclats d’argent : les étoiles. Il n’avait pas remarqué l’astre solaire disparaître, trop absorbé par une patte écailleuse énorme, posée sur son torse

Les trois compagnons d’une nuit étaient une vision incongrue pour une personne extérieure. En effet, un dragon, un humain et un elfe côte à côtes. Cela ressemblait à un rêve tellement cette vision sortait de l’ordinaire.
Seth se remémora sa journée, qui au début était tout ce qu’il y a de plus banale. Elle s’était finalement terminée (enfin presque) par une rencontre des plus inattendue.
Le tirant de ses réflexions, l’humain parlât. Ainsi, il était venu sur cette île afin de voir une pluies d’étoiles…
Songeur, Seth se demandait qui était ce jeune homme auquel un dragon ouvrait son esprit et qui s’intéressait à ce genre de chose.

« Et toi, Seth ? Raconte-nous un peu ce que tu viens faire ici. »

Il observa Seth, scrutant ses traits. Inébranlable, quoique surprit par cette question, il regarda le ciel étoilé, tout en jouant avec une brindille.

- Contrairement à toi, Doloxel, je n’ai pas de port d’attache… J’ai dû quitter les miens pour une raison que je garderais pour moi…donc, je voyage, me perdant dans des contrées sauvages, nimbées de milles merveilles. Il eut un sourire mélancolique. Si, Xarog, toi non plus tu n’as pas de famille, de maison où rentrer alors tu devrais me comprendre… Je voyage au gré du vent, c’est un pur hasard si je trouve en votre compagnie. J’avais entendu parler de cette terre entourée d’eau, on m’avait alors dit que cette île recelait de merveilles inexploitées, qu’une nature verdoyante fleurissait ces terres… Aussi, avec Inwë, coup d’œil vers celui-ci qui se réveillait, nous avons pris le large et fait escale ici, pour quelques jours.

Un baillement bien prononcé se fit entendre dans l’obscurité croissante, rompant le silence de la nuit noire.

- Voici Inwë, puisque je n’ai pas eu le temps de vous le présenter avant… Les derniers mots furent prononcés doucement.

Tout en disant ces mots, le renard de couleur lunaire bondit sur Seth et se coucha sur son ventre, tout en regardant, de ses yeux azurs, les deux inconnus.

« Tu n’aurais pas dû t’élancer entre moi et Xarog. » Lui persifla l’elfe.

Inwë détourna son regard et le posa sur son compagnon, lourd de sens.

« Tu ne les connaît pas. Je me suis simplement dit qu’à deux, il ne nous ferait rien… que la force serait un atout, mais je me suis lourdement trompé ! »

Pensif, Seth caressa l’échine de son compagnon, qui avait retrouvé sa posture d’avant.
Curieux, il essaya de parlait avec le dragon par la pensée mais il ne lui répondit pas... Le jeune elfe était néanmoins sûr d’une chose : cette rencontre, bien qu’imprévue, lui sera bénéfique.

- Une pluie d’étoiles… C’est beau, n’est-ce pas ?

Le jeune elfe en avait déjà observé mais il se trouvait sous des bois et la cime des arbres cachait le ciel constellé. Cette fois, ce ne sera pas la même chose !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doloxel Phyrexion
Mentaliste
avatar

Nombre de messages : 905
Date d'inscription : 15/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Jeu 13 Aoû - 18:20

En percevant le bâillement de Sëth Bose, Doloxel remarqua également la fatigue peser sur lui, bien qu'il ne se fût pas dépensé physiquement cette journée. Le terrien sentit alors le sommeil l'envahir lentement mais sûrement, et se laissa aller lorsqu'il comprit que ce dernier allait remporter la campagne. Puis il se rappela qu'il avait posé une question à l'elfe, alors il décida de faire quelques derniers efforts pour écouter son récit. Il ne fut pas long (tant mieux) et aussitôt terminé, l'homme s'endormit.

Lorsqu'il reprit conscience, il vit tout de suite que l'air s'était rafraichit. En ouvrant les yeux et jaugeant sa fatigue, il estima qu'il avait dormi dix heures tout au moins. Le matin était aussi clair que la nuit précédente : il n'y avait aucun nuage. La position de l'Erion indiquait à Doloxel qu'il était huit ou neuf heures. Il étendit ses bras derrière lui et en s'étirant constata que l'elfe et le dragon n'étaient plus autour de lui : au moment où il se leva, il les vit réveillés à quelques mètres. Xarog demeurait tranquillement allongé tandis que Sëth était assis, les genoux recourbés et entourés de ses bras ; le renard dormait encore. Tout en s'avançant vers eux, le terrien vit que la conversation ne semblait pas s'être installée entre eux depuis son absence.

Doloxel marmonna un vague bonjour et s'assit en tailleur près d'eux. Se souvenant d'une miche de pain venant de l'auberge étant encore dans sa poche, il la sortit, la posa au milieu d'eux trois et la proposa à qui voulait (même si elle était surtout destinée à l'elfe). Le silence perdura ensuite pendant dix bonnes minutes jusqu'à ce que Doloxel, consentant finalement à tutoyer le dragon, demande :

« Au fait, Xarog. D'où viens-tu, toi ? Pourquoi es-tu ici ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarog Blazzarius
Dragon
avatar

Nombre de messages : 560
Âge : 25
Date d'inscription : 14/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/20  (2/20)
Expérience:
0/100  (0/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Dim 23 Aoû - 16:25

Alors que Xarog était pensif par rapport à son aventure, les deux bipèdes venaient de s'endormir. Voudrait-il partir finalement, quitter cette compagnie? Il ne savait pas trop. C'est comme s'il avait besoin de créer des liens avec une personne, mais en même temps, il craint que se lien ne remplisse un futur trou... Les liens se brisent si facilement... Le dragon l'avait vue de ses propres yeux dans les montagnes. Peu importe la race, cela ne changent pas. Alors pourquoi rester? Serait-il aveuglé par l'espoir d'avoir des amis qui ne le trahiront jamais?..

Dégouté de cette pensée il se releva sans réveiller les deux compagnons, pour s'éloignait d'eux. Mais au derniers moments il s'arrêta et regarda en arrière. Que faire? Il se sentait soudainement perdue. Ne pouvant plus réfléchir, il resta planter devant les deux compagnons, comme s'il veillait sur eux. Regardant le renard qui lui avait sauté dessus non par colère, mais plutôt avec appréhension. Ce renard avait peut être aucune intelligence à ses yeux tout à l'heure quand il avait sauté sur lui... Mais maintenant, il pensait que cet être ne faisait que réagir pour la protection de son ami. Et comme il le pensait, les liens d'amitiés se brisent bien trop vite. S'il avait été plus agressif, il aurait put tuer sur le coup le renard, provoquant une grande tristesse à cet elfe.
Puis il se mit à regarder l'humain. Toujours étrange à ses yeux et rempli de mystère. Lui, il a des amis, mais est-ce qu'il dit vrai? Si c'était le cas pourquoi partir sans eux juste pour voir ce spectacle. Et surtout pourquoi partir seul? Le monde n'est pas si sûr que cela. Ce n'est pas parce qu'un splendide spectacle va arriver qu'aucun monstre ne rode dans les passages..

- * Qu'est ce que je fais réellement ici, moi aussi?... *

Le dragon finit par s'assoupir lui aussi sur cette pensée.

Le lendemain matin, le ciel éblouit ses yeux rubis lorsqu'il ouvrait peu à peu ses paupières. Apparemment, les deux autres bipèdes n'étaient pas encore réveillés. Regardant autour de lui la prairie, l'environnement lui semblait calme et paisible. Et de ses yeux il ne voyait pour le moment aucun danger à distance. Fixant les deux bipèdes, il réfléchissait toujours et encore à ce qu'il allait faire. C'était comme si explorait le monde ne l'intéressait plus. Comme si son ancien ami lui avait déjà tout fait visiter et qu'il devrait découvrir d'autres réponses par rapport aux questions qu'il n'a jamais répondue. Et donc son cas, l'amitié semblait flou...

Pensif, Xarog n'avait pas remarqué que les deux autres venaient de se réveiller. En tout cas, il réagit avec un peu de surprise en entendant l'humain s'adresser à lui. Mais cette personne venait de poser la question à laquelle il cherchait la réponse. C'était comme s'il était parti sans raison, pour finalement arriver à tout savoir, mais à ne pas connaitre les choses les plus importantes. Comme s'il avait jamais su ce qu'est être social et ouvert. Fixant le jeune homme, il se mit à tenter d'expliquer :

- " Je souhaitais visiter le monde, mais je crois que mon objectif a changé, même si je ne sais pas encore vraiment quoi? Et le lieu de ma naissance n'a pas de mystère, je suis né dans les massifs qui se trouve au sud de notre position. C'est un lieu qui pour moi ne semblait rien cacher. Alors qu'en fait, il se pourrait que ces montagnes m'enfermaient face au monde extérieur.. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neiliona-rpg.forumpersos.com
PNJ

avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 04/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Lun 24 Aoû - 14:29

Marcher. S'arrêter. Regarder autour de soi. Ne rien trouver. Reprendre la marche, puis courir. Ralentir. Observer les environs. Et continuer.

Telles sont les pensées moyennes d'un Achaeraï en chasse. Celui-ci, parcourant une plaine de Yalvin à la recherche de nourriture isolée, évitait les villages car attaquer en infériorité numérique trop prononcée pouvait se révéler très dangereux pour lui.

Pendant sa course il aperçu trois silhouettes éloignées de toute civilisation. Du moins assez selon lui pour les aborder. Etant donné sa vision du dos des individus, l'Achaeraï su qu'il n'était pas encore découvert et saisit sa chance. L'oiseau géant pliant ses quatre pattes pour se cacher dans les hautes herbes vertes se mit en position du prédateur. Il était impossible à ses proies de le remarquer, à moins qu'elle fussent pourvues d'une vue exceptionnelle. Marchant sans bruit, il se rapprocha jusqu'à qu'il n'y ait plus que trente mètre entre elles et lui et remarqua que la plus volumineuse de toute avait une odeur alléchante. Il poussa alors un cri suraigu, destiné à étourdir ses adversaires durant une dizaine de secondes, et passa à l'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doloxel Phyrexion
Mentaliste
avatar

Nombre de messages : 905
Date d'inscription : 15/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Mer 26 Aoû - 0:53

Une vibration sonore particulièrement puissante percuta les tympans de Doloxel. Le choc et la déstabilisation parcoururent tout son corps et ne contrôlant plus ses muscles, il s'écroula dans l'herbe et manqua de s'évanouir. Se demandant ce qu'il venait de se passer, il fit actionner son cerveau plus activement puisque ses autres muscles ne répondaient plus. Il n'avait pas pensé à regarder l'état et l'expression de Sëth Bose et de Xarog, mais il était presque certain que le cri, si c'en était un, venait d'eux En effet, d'une part, son intuition (liée à ses pouvoirs mentaux) ne l'avait aucunement prévenue de cette attaque et le son strident venait de ses arrières. Le terrien évalua trois possibilités ainsi que leurs probabilités : c'était une personne (30%), c'était un monstre (60%), c'était un évènement naturel (10%).

Doloxel tendit son ouïe mais il remarqua qu'il n'entendait que des grésillements. Au bout de quelques secondes il perçut enfin des bruits de pas précipités, et cinq secondes supplémentaires furent nécessaires pour qu'il puisse se relever. Il se sentit cependant faible physiquement et décida de rester assit. Il se retourna pour faire face à cette menace. Ce qu'il vit était alors assez impressionnant.

Un volatile géant était face à lui. D'une hauteur supérieure au mètre, pourvu de minuscules ailes qui était sûrement inutiles et possédant quatre longues pattes, cet oiseau multicolore qu'était L'Achaeraï semblait courir sur leur groupe. Il était à dix mètres, donc dans un instant très court, il serait sur les trois individus. D'après ce qui lui restait en mémoire, Doloxel n'avait pas appris grand chose de l'Achaeraï à l'école de Tolvallis qui puis lui être utile maintenant.

C'est alors qu'il établit une théorie. C'était évident. Pourquoi l'Achaeraï avait-il quatre pattes ? Tout simplement car à cause de son gros volume, il était sûrement plus instable que les autres volatiles. Ses pattes supplémentaires compensaient sûrement le fait qu'il ne pouvait pas voler, et lui permettaient de courir. Alors juste avant que l'oiseau soit sur eux, Doloxel cria :

« Les pattes ! Il faut viser les pattes ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarog Blazzarius
Dragon
avatar

Nombre de messages : 560
Âge : 25
Date d'inscription : 14/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/20  (2/20)
Expérience:
0/100  (0/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Mer 26 Aoû - 19:02

Après avoir dévoilé certains de ces sentiments et doutes à Doloxel, Xarog entendit soudainement un bruit très étrange mais horrible pour ses cavités auriculaires. Car comparé à certaines autres races, comme les humains, il n'avait pas de bras pour pouvoir boucher ses oreilles. Et avec ses pattes avants, pour tenter de boucher des cavités auriculaires, c'est pas pratique. Mais ce cri avait une conséquence bien pire, et le dragon le remarqua très vite. Ses membres devinrent comme de la roche. Impossible de bouger la moindre écaille. Chaque centimètre de son corps était parcourut de frisson qui l'immobilisait. Avait-il peur? Ce n'était pas son genre, mais il était bel et bien paralysé. De plus, il ressentait une très lourde migraine, l'empêchant de se concentrer sur la situation. Résultat le dragon voyait flou... Il ne pouvait que remarquer une grosse masse qui s'avançait vers eux, tandis que les deux autres semblaient subir eux aussi les conséquences de ces cris.

Que faire? Quelque chose était en train de foncer sur eux, et dans leur situation, ils étaient immobile. Autrement dit complètement vulnérable. Xarog n'abandonna pas cependant, et tenta de se concentrer du mieux qu'il pouvait pour reprendre le contrôle de son corps. Ce fut bien difficile, mais heureusement pour lui les effets de ce cri n'était que temporaire. Le dragon put à nouveau bouger ses membres, bien que son ouïe et sa vue était quelque peu défectueuse encore, et la migraine toujours présente. Mais il voyait malgré tout plus clairement la créature qui fonçait sur eux. Car il s'agissait bien d'un monstre ailé qui les attaquaient. Plissant la fente de ses yeux au maximum, il fixa avec menace la créature. Les dragons pouvaient être eux aussi considéré comme des montres quand on les voit utiliser leur force. C'était ce que s'apprêtait à faire Xarog, se préparant à cracher du feu sur la créature dés qu'elle serait à la bonne distance.

Lorsque soudainement, il entendit la voix de Doloxel, bien qu'il est une ouï assez défectueuse, il put écouter clairement le mot "pattes" que l'humain criait à la fin de sa phrase. Ne s'interprétant plus à cracher du feu sur la créature, le dragon fixait les quatre pattes de la créature qui semblait mal supportait le poids de l'hybride. Où alors, celle-ci marchait bizarrement. Étant plus agile avec les siens, le dragon se mit à foncer par des bonds vers son adversaire. La première chose qu'il fit, fut d'esquiver les mâchoires de l'hybrides, avant de se retourner brutalement pour faire filer à grande vitesse sa queue, provoquant un croche-patte à l'oiseau. La lame fila, prête à percuter l'Achaeraï...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neiliona-rpg.forumpersos.com
PNJ

avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 04/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Jeu 27 Aoû - 12:05

Mais l'Achaeraï fut trop rapide pour le jeune dragon. Il sauta, et de ce fait esquiva le coup de Xarog, puis en atterrissant s'accrocha de ses quatre pattes, solidement, sur le reptile. Vu que le mouvement de rotation de la queue de celui-ci n'était pas terminé, l'oiseau géant enfonça ses griffes qui traversèrent les écailles rouges de Xarog pour rester en place. Son poids fit que la queue du dragon s'écrasa lourdement sur le sol herbeux. Cela lui laissait une chance. Il pouvait atteindre sa tête en quelques secondes puis lui crever les yeux. La dragon ainsi handicapé, il tuerait les deux corps mous non loin et trouverait un moyen d'achever le travail. Ce ne serait pas facile, cependant son cri avait du alerter d'autres Achaeraïs.

En effet, le hurlement de ce volatile possède deux particularités. La première est d'étourdir tous les non Achaeraïs dans un rayon de cinquante mètres, ce qui est très utile pour provoquer un effet de surprise pendant l'attaque. La seconde est d'alerter les Achaeraïs dans un rayon de trois cents mètres, ce qui s'avère très pratique pour envahir les proies trop nombreuses ou trop tenaces. Mais malheureusement pour l'oiseau numéro un, un seul de ses compagnons se trouvait dans le périmètre et put l'entendre. Ce dernier (appelons-le Oiseau numéro deux) se précipita vers l'origine du cri aussi vite qu'il put. (La raison de cet empressement est que sur Yalvin, ces temps-ci, les Achaeraïs sont de moins en moins nombreux et il devient difficile pour eux de chasser. Donc Oiseau numéro deux devait avoir très faim.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doloxel Phyrexion
Mentaliste
avatar

Nombre de messages : 905
Date d'inscription : 15/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Ven 28 Aoû - 15:30

Doloxel tourna la tête vers Sëth Bose et constata que le jeune elfe (je me répète, mais même si un humain ayant l'expérience de Doloxel ne peut jamais savoir si des elfes sont jeunes ou plus âgés, il a toutefois remarqué que Sëth ne porte aucune cicatrice due au combat et que son attitude fait penser à un pré-adulte) et son renard ne s'étaient pas encore remis des évènements. Mince ! Xarog était toujours aux prises avec l'Achaeraï et l'humain ignorait si il allait s'en sortir indemne. Certes, il était bien plus grand que le volatile, mais ce dernier devait avoir l'habitude de la chasse au gros, car sinon, il ne se serait pas attaqué au dragon. De plus, il semblait plutôt rapide, agressif et tenace. Doloxel ne pouvait pas l'attaquer de front car il ne ferait sûrement pas le poids. Il n'était pas un guerrier. Il lui fallait une solution efficace mais non physique.

Doloxel se précipita sur Sëth et le secoua dans le but de le ramener à la réalité. Il ne savait pas si cela avait eu de l'effet sur lui ; il n'avait pas le temps de s'en occuper. L'humain lâcha l'elfe et sauta sur son sac qu'il ouvrit. Il regarda ensuite dedans s'il y avait quoi que ce quoi qui pouvait lui être utile. En réflechissant, il opta finalement pour une corde fine mais résistante mesurant environ trois mètres. Il sentait instantanément une idée germer dans son esprit. Il n'était pas doué pour le lasso mais en effleurant l'esprit de l'Achaeraï, il sut que ce dernier était concentré sur Xarog. Il pouvait donc se concentrer pour mieux viser sans risquer d'en voir sa vie atteinte. Mais il n'aurait que peu de temps.

Il se précipita sur les lieux de la bataille. L'oiseau géant était en train de reprendre son équilibre sur la queue du dragon en y enfonçant ses douze griffes acérées. Doloxel calcula le temps qu'il avait pour mettre son plan à exécution. Il n'avait pas plus de cinq secondes avant que le volatile récupère toute son agilité et sa vivacité. Reliant les deux bouts de la corde, il se précipita sur l'animal et l'entoura de celle-ci. Il recula alors vivement car il venait de se prendre plusieurs coups de griffes. Mais bien qu'il ressentit pleinement la douleur, ce n'était que des blessures superficielles. Ayant pris ses distances avec la bête, il fit descendre la boucle jusqu'à ses pattes. Et il tira.

Logiquement, il restait trois solutions à l'animal : soit il restait concentré sur Xarog et alors là, Doloxel aurait des chances de le faire tomber, soit il se dégageait et il perdrait du temps, ce qui laisserait l'occasion au dragon de l'attaquer, soit il fonçait vers Doloxel (et restait dans la boucle mais sans être coincé) et ce dernier avait intérêt à fuir. Après avoir expliqué tout cela par pensées au dragon, le terrien médita sur la suite des évènements. (En réalité, il était entré en contact mental avec Xarog au moment où il avait lancé la corde. Sinon, il n'aurait pas eu le temps de lui communiquer son plan.)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarog Blazzarius
Dragon
avatar

Nombre de messages : 560
Âge : 25
Date d'inscription : 14/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/20  (2/20)
Expérience:
0/100  (0/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Lun 31 Aoû - 16:07

Le combat était très rude. Ou en tout cas pour Xarog il était rapide! En effet, l'achaeraï était plus rapide que le dragon. de ce fait son coup fut évité avec facilité. Il semblerait que pour le moment la lame au bout de la queue ne lui soit d'aucune utilité vue que l'oiseau vint s'appuyer lourdement sur sa queue en y agrippant ses serres. Le poids était tel qu'il n'arrivait plus à la soulever d'un centimètre, et vue comme son adversaire s'y été agrippé il n'arriverait pas à lui faire perdre l'équilibre.

- * Saleté de volatile! *

Le dragon se débattait avec l'oiseau tentant de le faire tomber ou de l'éloigner de sa tête. Il avait remarqué que le volatile tentait d'approcher son bec de ses yeux. Il était hors de question qu'il devienne aveugle à cause de cette créature. Ne plus pouvoir observer dans sa vie, c'était bien l'une des choses les plus pires après le fait de n'avoir plus d'ailes. Mais le dragon ne se concentrait que sur la créature qui lui faisait face, et n'avait absolument pas remarqué l'autre qui était dans les parages. Ce dernier risquait de le surprendre et de profiter de la surprise pour le blesser gravement.

Tandis que le dragon se débattait face à l'achaeraï, le terrien venait d'intervenir. Comme un éclat dans les yeux il comprit vite ce que comptait faire ce dernier. Il n'avait plus qu'à continuer de jouer la proie de l'oiseau pendant qu'il l'attacher avec les cordes. De plus, il ne cessait de bouger la queue, empêchant l'oiseau de tenter de s'y décrocher. Car s'il le faisait, il chuterait brutalement au sol par perte d'équilibre. Autrement dit, quoique fasse la créature elle serait isolé au sol.

Cette dernière tenta malgré tout quelque chose. Elle souhaitait s'occuper du dragon, de tenter de le blesser le plus possible afin d'éviter le laisser en bon état. Car si elle se retrouve bloquer au sol, autant qu'elle n'est que le terrien pour lui asséner des coups plutôt que le dragon. Car de toute façon, elle pourrait s'occuper comme elle le souhaite de cet humain maigrichon.

Mais l'achaeraï n'eut pas de chance. La corde fut vite tendu, et le poids de la créature bascula sur le coté. Perdant tout équilibre, elle chuta sur le sol, tenue encore par le terrien. Désormais c'était au tour de Xarog de prendre l'avantage sur son ennemie. Bloquer sur le sol, la créature tentait de se libérait des cordes, mais avant qu'elle ne tente de se jeter sur le terrien pour être libéré, le dragon était déjà sur elle. S'appuyant de son poids sur l'une des pattes du volatile, il fit craquer l'os, la rendant moins apte à tenter quelque chose sur le dragon avec ses serres. La dernière chose que dû voir l'oiseau fut la gueule ouverte de la créature draconique avec une lueur rouge orangé dans le fond. Le poulet venait enfin d'être grillé... Englobant la tête de l'oiseau, celle-ci devenait peu à peu qu'un cadavre calciné sans vie.

Malgré les cris de souffrance de l'oiseau l'autre n'était pas encore intervenue. Il semblerait qu'il attend le moment le plus propice pour les attaquer...

- * Désolé pour la corde... * S'adressant au terrien qui n'avait pas hésité à l'aider malgré les blessures qu'ils pouvaient recevoir de la part d'une tel créature. Sauf que tous les deux, dans cet état, ne savaient pas qu'un autre achaeraï les épiait.


Dernière édition par Xarog Blazzarius le Lun 31 Aoû - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neiliona-rpg.forumpersos.com
Rasion Traquemort
Missionaire Secret
avatar

Nombre de messages : 180
Âge : 23
Localisation : Nord-est d'Andaros
Emploi/loisirs : FAIRE DU SKI FREERIDE ! Poudreuse et sapins à gogo !
Date d'inscription : 27/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
95/100  (95/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Lun 31 Aoû - 16:11

Loin de là, Rasion Traquemort se dégourdissait les jambes, sur les quais de Taj.
Le voyage en mer avait été passablement ennuyeux, mais il était très excité à l'idée de découvrir de nouvelles contrées. Il était prévu qu'il reparte à Lastherion dans quelques semaines. En attendant, Rasion avait décidé d'aller explorer Yalvin. Les relents nauséabonds du Port lui donnaient la nausée. En effet, Taj était une grande cité portuaire qui se concentre presque exclusivement sur la pêche, et les tonnes de poissons pêchés chaque jour étaient entreposées le long des quais, en attendant d'être chargées dans les entrepôts, où le poisson allait être découpé en filet. L'elfe s'éloigna des quais, et passa devant les entrepôts. Les pêcheurs étaient en train d'écailler le poisson en chantant des chansons paillardes. Rasion évitait soigneusement de marcher sur des viscères de poisson qui jonchaient le sol, et continua son chemin. Il parvînt à s'engouffrer dans une grande avenue simplement nommée " L'Avenue du Port". De nombreux poissonniers et marchands de perles se côtoyaient, on aurait dit qu'ils jouaient à celui qui brayerait le plus fort. Le vent marin soufflait dans le dos de Rasion, et quelques mouettes le frôlèrent pour aller chaparder quelque nourriture étalée sur les étalages d'un gros poissonier, qui beugla et les maudit du regard. Rasion en profita et, d'une main sûre d'elle même, glissa un merlan dans une poche de sa tunique : le voyage l'avait affamé. Le vendeur ne le remarqua même pas dans la cohue. Le bout de l'Avenue du Port donnait sur une grande place pavée de forme rectangle. Une fontaine représentant un homme affrontant un prédateur marin la surplombait. Un peu perdu, l'elfe noir demanda à un passant quel était le meilleur chemin pour sortir de Taj.

" Vous continuez tout droit, jusqu'à rencontrer une nouvelle place, plus petite nommée " la place d'Edenia ". Ensuite, vous prenez sur la gauche, et c'est tout droit. " lui répondit-il.

Rasion le remercia, et poursuivit sa route. Comme le lui avait indiqué l'humain, il arriva sur la petite place, et suivit ses indications. Au bout d'une petite heure, il parvînt à sortir de Taj. Il prit la route ouest. Après avoir rencontré quelques édifices scientifiques, le paysage urbain céda la place à une étendu herbeuse et verte. Rasion s'arrêta et en profita pour dévorer le merlan volé, qu'il écailla et découpa en fines lamelles avec son poignard. Il s'allongea près d'un des rares rochers de cette étendue verte, but quelques gorgées d'eau contenu dans sa gourde et se reposa. Il repartit ensuite, longeant la Route Ovale, drôle de surnom donné à cette route par les rares voyageurs qu'il rencontra. Il ne savait pas pourquoi elle se nommait ainsi, mais, après s'être demandé pourquoi, il se dit que cela n'avait pas d'importance. Et il continua sa marche. Au bout d'une bonne journée de marche, il se reposa dans le petit village de Ant'har. Le lendemain, il repartit et continua son périple. Lors du zénith, il contempla la mer d'Edenia : ses reflets azurs et ses flots calmes plaisaient beaucoup à Rasion. Yalvin était une contrée très agréable. Le ciel dégagé, clairsemé de rares nuages blancs, renforca les pensées de l'elfe noir. Tout à coup, une forte bourrasque vint troubler les pensées de Rasion.

" Ce n'est pas normal. Ce n'est pas une tempête, sinon les cieux auraient été laiteux et grisâtres. " pensa-t-il.

De plus, des cris stridents fendirent le calme habituel de la plaine. Rasion vit un Achaeraï - il n'avait jamais vu de telle créature - foncer dans une direction, plus au nord, sûrement appelé par un de ses congénère. Piqué par le goût de l'aventure, Rasion décida de le suivre. Peu après, la créature s'arrêta. Rasion, pour ne pas se faire entendre, fit de même, et aperçut qu'un violent combat se déroulait entre une autre de ces créatures et un monstre qu'il n'avait jamais vu, aux reflets rouges.

" Un dragon! " s'écria-t-il. Son père lui en avait parlé. Décidèment, Yalvin lui reservait de nombreuses surprises.

Deux autres personnes se battaient au côté du dragon. Rasion décida de rester en retrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Kir
Sans classe
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 30/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
40/100  (40/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Mar 1 Sep - 1:44

    An 2273, 2ème étape > Yalvin

    Il s’est passé beaucoup de choses et de temps depuis le jour j’ai écris pour la première fois dans ce journal. Je devais me rendre sur Yalvin afin de retrouver mes parents, qui sont allés là-bas juste après l’incendie de leur maison. Milles fois je me suis demander pourquoi ils s’étaient réfugier là-bas, et surtout quels étaient les dangers qui les menaçaient, les obligeant à se rendre sur cette île. Pour avoir toutes ces réponses, je devais aller y faire un tour, surtout que mes parents m’avaient laissé une trace d’eux en me donnant ce collier en argent avec ce pendentif. Ils savaient donc que j’allais partir à leur recherche ! Je trouverais sûrement d’autres informations sur Yalvin ! Dans tous les cas, je devais leur faire confiance… (voir Rp à Thran’Reï)
    En ce qui concerne le voyage de l’Empire jusqu'à Tag, il était long et assez ennuyant. Ma famille commençait à me manqué. Je me suis même demandé si je pouvais aller leur rendre visite en chemin, puisque j’ai traversé le Royaume d’Arthus pour me rendre dans la contrée de Lenastel. Mais, j’y ai finalement renoncé parce que je perdais mon temps à faire ce détour. J’ai donc continué ma route, pressé d’arriver à destination.
    Le voyage jusqu’à Soslaën à été épuisant lui. Le manque d’entraînement intensif à la marche me fatiguait grandement. Je prenais beaucoup plus de pause qu’à la normal, ce qui repoussait de plus en plus mon arrivée dans la ville portuaire. Et plus je repoussais, plus je m’impatientais d’arriver à Yalvin afin de continuer mes recherches. Et pour me changer les idées, j’observais le paysage qui m’entourait. Il n’était pas très différent de celui du Royaume d’Arthus. Et d’une façon assez étrange, je m’y sentais un peu comme chez moi ici, dans cette nouvelle contrée. Mais je ne m’attardais pas davantage. Dès que je me sentais d’aplomb pour marcher à nouveau, je n’hésitais pas à me lever pour poursuivre ma route. Au total, j’ai marché environ deux semaines avant d’atteindre Soslaën…
    Quand je suis arrivée dans la ville, j’étais vraiment morte de fatigue. Je voulus rester quelques jours dans cette ville pour reprendre des forces, car je sentais que je ne pouvais pas continuer d’avancer dans ces conditions. Je me rendis alors dans une auberge située à proximité de la mer, non loin du port principal où j’allais prendre le bateau. Mais c’est en arrivant à l’auberge que je me rendis compte que je n’avais plus un seul sous dans mes poches.

    - « Tu n’a qu’à travailler pour moi ! Je pourrais ainsi t’héberger le temps que tu voudras. »

    Un peu à contrecœur, j’acceptais le contrat. De toute manière, je n’avais pas d’autres solutions pour le moment. J’ai donc travaillé à l’auberge pendant une semaine, ce qui m’avait permis d’avoir un peu de sous pour pouvoir payer la traversée en mer et d’avoir surtout la forme pour repartir… Un soir, l’aubergiste me demanda pourquoi j’étais venue à Soslaën. J’hésitais à tout lui raconter, pensant que ce n’était pas ses affaires. Je lui avais donc juste dis que je me rendais à Tag sur l’île de Yalvin pour voir la famille, excuse un peu bidon mais qui, dans le fond, avait une part de vérité.

    - « Tu te rends à Tag ? Mais, si tu veux, tu peux voyager avec moi dans mon bateau ! Je m’y rends demain parce que je n’ai plus de tonneau de vin venant de là-bas ! Je dois voir un commerçant à Tag justement ! Tu voudrais venir avec moi ? »

    Il faut dire que le moment tombait à pic ! Décidément, j’étais devenue plutôt chanceuse en arrivant ici…

    _____________


    Trois jours… Trois jours maintenant que je suis arrivée sur l’île sans trouver la moindre trace de mes parents… Je parcourais l’île de fond en combe, à la recherche de la moindre petite information existante ! Mais plus le temps passe, plus je me disais que c’était peine perdue… il me restait encore une semaine avant que l’aubergiste revienne me récupérer au port de Tag. Je lui avais promis, sans que j’eusse eu le choix, de retravailler pour lui une semaine dans son auberge, afin de lui rembourser le voyage dans son bateau. Il ne voulait pas que je lui donne l’argent que j’avais gagné, parce que ce qui l’intéressait surtout, c’était le travail que j’apportais dans son auberge. Raaa ces commerçants, tous aussi vaniteux !

    Comme je le disais donc, je me m’aventurais dans les plaines, ne sachant plus vraiment où aller. C’est là que quelque chose attira mon attention. D’abord, il y eut un cri strident à en percer les tympans ! Et ensuite, un bruit de fond qui ressemblait à celui d’un affrontement. Curieuse de ce qui pouvait bien ce passé, je m’approchais de la source. Puis, discrètement, j’observais la scène qui se présentait face à moi. La première chose que je vis, c’était un énorme volatile, qui ressemblait à un achaeraï. Il était en face d’un dragon aux écailles d’un rouge flamboyant, suivi d'un homme. Je vis ensuite un deuxième achaeraï qui lui était un peu en retrait. Je posais à nouveau mon regard sur le dragon, qui était un peu mal-en-point et fatigué. Bizarrement, je me sentais obligée d’aller leur porter secours, même si cette histoire ne me concernait absolument pas. Je savais que ces volatiles étaient très rapides et qu’ils auraient du mal à en venir à bout. En observant ensuite le volatile qui était en retrait, une idée me traversa soudainement l’esprit…
    Le monstre ne semblait pas avoir remarqué sa présence, c’était donc le moment de le prendre par surprise. Je m’approchais tout doucement de lui par derrière et sortie mon épée. Plus je m’approchais, plus je craignais qu’il m’entende arriver et ainsi riposter. Mais heureusement, il n’entendit rien et j’ai pus a ce moment là, tenter de lui trancher une serre. Après coup, je m’écartais le plus vite possible, observant avec attention ce qu’il allait faire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 04/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Mar 1 Sep - 11:45

Le second Achaeraï regarda une de ses pattes tomber sur le sol. Tout en se demandant quelle était la cause de cette perte, il agita sa tête tout autour de lui. Il aperçu alors une jeune humaine portant une épée en bon état. Reculant, elle n'était pourtant qu'à un mètre de lui. Quelque part dans sa petite intelligence, Numéro Deux était soulagé de n'avoir perdu qu'une patte, car sur le coup de surprise, l'humaine aurait pu choisir de lui transpercer le thorax.

En un bond l'Achaeraï fut sur elle. Il fut rapidement blessé par son arme avant qu'il puisse l'immobiliser. Il posa une patte sur son bras droit, une sur son bras gauche et une sur ses deux jambes. Alors il serra de toutes ses forces sur les parties emprisonnées et arracha à l'humaine un cri de douleur. Observant les alentours, il remarqua trois proies à vingt mètres de lui, dont une grande à l'odeur appétissante. Il devait se dépécher de tuer sa victime, sinon il risquait la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doloxel Phyrexion
Mentaliste
avatar

Nombre de messages : 905
Date d'inscription : 15/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   Mar 1 Sep - 12:56

Doloxel regarda la carcasse de l'Achaeraï avec soulagement. Pendant au moins trente secondes il avait cru sa vie menacée. Mais apparemment, le dragon avait fait face au danger de manière efficace. Il tourna la tête vers Sëth Bose, qui s'était évanoui. Doloxel devait-il le réveiller, ou mieux valait-il qu'il se repose ? Le terrien opta pour la seconde solution et se dit qu'il faudrait sûrement l'amener à Ant'har. Il regarda le dragon et vit quelques blessures superficielles sur sa queue, ce qui lui rappela les siennes propres. Il trouverait toujours un personne acceptant de le soigner en échange de quelques travaux, mais il ignorait comment convaincre quelqu'un de panser les plaies d'un dragon. Il se tourna vers Xarog pour lui poser la question, mais ce dernier semblait trop concentré pour lécouter. Ses yeux rubis étaient rivés vers un endroit précis, et lorsque Doloxel voulu lui demander ce qui n'allait pas, il entendit un cri retentir à quelques dizaines de mètres.

Non loin de l'endroit où se trouvaient Xarog, Sëth et lui, un autre Achaeraï, seul, semblait regarder le sol. Le cri que Doloxel avait entendu était pourtant humain ou elfe. Il n'aimait pas ça. Ces oiseaux pouvaient donc reproduire le cri des autres créatures ? A moins qu'un autre humain ou elfe fût vraiment dans les parages. Pourquoi l'oiseau géant regardait le sol ? Y avait-il quelque chose ? L'herbe était trop haute pour distinguer quoi que ce soit. C'est à ce moment-là que le jeune homme distingua une tache sombre dans la verte plaine. Elle se situait à quelques mètres du second Achaeraï et s'en rapprochait doucement. Si c'était une personne, le cri venait peut-être d'elle.

« Approchons-nous » dit-il au dragon.

Laissant Sëth Bose et son renard endormi, ils avancèrent prudemment vers la nouvelle créature.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sud de Yalvin, Ouest de Taj [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» kiwi bichon frisé male de 2 ans ( sud ouest)
» Conflit Est-Ouest au cœur du Caucase
» Installation d'un comite de gestion des risques pour l'Ouest
» Petite tornade [fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Mers et Océans :: Mer d'Edenia :: Yalvin :: Terres épargnées-
Sauter vers: