Jeu de rôle Médiéval-Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thrydia Javandãr
Guerrier
avatar

Nombre de messages : 54
Âge : 28
Localisation : Dans la forêt la plus proche ~~
Emploi/loisirs : Protéger, chasser, dormir...
Date d'inscription : 22/10/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
25/100  (25/100)
Données:

MessageSujet: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Lun 26 Oct - 14:21

[Premier post]

18 Quodra de l'an 2273



Cela faisait maintenant de longues heures qu'elle marchait, et enfin, elle était sortie de l'immense forêt d'Alsèm... Cette immense zone boisée plus ou moins inhospitalière s'était terminée, et devant elle, à perte de vue, des plaines d'herbes hautes et de céréales diverses, tendrement caressés par le vent.. Erion était déjà haut dans le ciel, illuminant tout ce qui était sous ses rayons bienveillants, donnant un air féérique à la scène. Si lui arrivait bientôt à son zénith, elle partait de chez elle. La jeune hybride venait de quitter son doux foyer natal pour se lancer à l'aventure, avec un seul et unique but: retrouver sa sœur. Sa sœur qui avait disparu un beau jour, alors qu'elle se lançait à la suite d'une prédiction de la sage du village, en l'inconnu, à la recherche d'une Guivre argentée quasi-chimérique. Elle devait ramener une écaille, ou un grand malheur s'abattrait sur le village. Les paroles de la sage du village étaient bien souvent exactes, et il fallait les prendre très au sérieux... Mais le départ de la petite de la famille à la recherche de la grande sœur qui ne revenait pas de son voyage n'était sans doute pas prévu, puisque personne ne l'en avait empêché... Tout ce qui l'importait maintenant, c'était de retrouver Kirià, et de la ramener, elle, et l'écaille de Guivre argentée.

Le vent glissa doucement sur son fin visage, jouant avec ses cheveux et sa longue cape rouge. Qu'il faisait bon de quitter la forêt quelques peu... c'était la deuxième fois que cela arrivait. La première, c'était à ses 9 ans... Elle et son père étaient sortis pendant quelques heures et avaient longés les hautes falaises du Nosthaar... Rien de bien grandiose, juste la possibilité pour une enfant qui ne connaissait que le monde vert de voir l'incroyable étendue d'eau, presque infinie... Ce jour là, on lui avait appris que le monde était grand, et vaste, et qu'il était plus facile de chercher un Imà -sorte de fourmi- dans une forêt qu'une chose en particulier sur la planète, ce qui résumait bien la situation et montrait la complexité du sujet à l'enfant. Et voila qu'elle se lançait à l'assaut du monde... Où trouver une Guivre Argentée? Et surtout: si elle la trouve, sera t-elle capable de la battre? Elle ne savait pas..; Sans doute fallait-il qu'elle se renseigne sur ce dont il s'agit et son habitat avant même de songer à la terrasser. Si elle trouve la Guivre, elle trouvera sa sœur.

Une petite feuille bercée par le vent se posa sur son visage, la tirant des méandres de ses pensées... Oh, il fallait qu'elle avance.. Dormir à l'orée d'un bois n'était pas très recommandé, et il valait même mieux dormir DANS un bois que juste à côté, à découvert, sans protection ni camouflage... Dans la forêt, il est si simple de grimper dans un arbre et d'y dormir, à l'abri d'une partie des prédateurs... alors que là, les champs immenses ne permettaient pas vraiment cette solution. Elle se remit en route, espérant que ses parents voient le petit message qu'elle avait laissé à leur attention sur le point principal.. De toute façon, à moins d'un problème particulier -tempête ou autre-, ils devaient le voir. La route était encore très longue jusqu'à Lyziar, sa destination temporaire, celle aussi de sa sœur, et elle devait traverser les incroyablement grandes plaines dorées... Qui portaient vraiment bien leur nom...

La jeune elfe se remit donc en marche, déterminée, mais avec un petit poids sur le cœur: celui de quitter sa famille et son environnement pour plonger vers l'inconnu. Elle marchait à travers les champs de céréales, se méfiant des endroits où elle mettait les pieds, quand elle entendit un bruit...


Dernière édition par Thrydia Javandãr le Sam 31 Oct - 23:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaen Heinkell
Mentaliste
avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/10/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
10/100  (10/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Ven 30 Oct - 18:48

Enfin, Depuis un certain temps j'ai quitté mon village natale, je ne pense pas regretter sur ma décision, bien que ce soit un peu brusque, mais j'espère qu'ils comprendront de mon choix, je suis sûr que je ne suis pas le seul à avoir quitter le village, enfin bref... Depuis plusieurs heures je marche sur cette étendue plaine dorée d'où viendrait son nom "Plaine Dorée", il y a fort longtemps cette plaine n'était que cendre et poussière, je peux voir encore les cicatrices de combats datant depuis notre arrivé sur cette planète, je ne dis pas que c'est magnifique, mais c'est tout de même beau à voir, ce serrait plutôt un fait historique...

J'étais en train de marcher lentement sur le chemin, pas grande chose à dire qu'à part que je suis seul, je ne fais qu'observer l'horizon, regardant le décor, le ciel est dégagé, bleu très clair et le soleil bien haut, frappant le sol et ainsi moi, il faut chaud au moins, malgré que je ne transpire pas, rien à dire il fait bon aujourd'hui! Avec un peu de vent qui souffle en ce moment, rien pour rafraichir légèrement. Je transporte pas grande chose, juste de quoi manger et quelques objets utiles pour survivre dans la nature, enfin que du basique, étant donné que je ne connais pas ce qui va m'attendre lors de mon voyage.

Marchant pendant quelques minutes, quand j'ai remarqué un arbre non loin du chemin, j'ai décidé de faire une pause là-bas, m'approchant avec douceur, arrivé au pied de l'arbre basique, regardant de haut en bas, vue la position du soleil je vais devoir m'assoir derrière l'arbre, côté opposé du chemin, sortant un fruit, plus précisément une pomme, croquant un morceau tranquillement, avec ma main derrière ma tête qui sert comme coussin, enfin on va dire comme ça. Le vent couvre un peu les bruits de pas, j'étais en train de manger ma pomme, sans me rendre compte que quelqu'un se trouvait derrière moi, j'ai senti comme une présence, je me suis retourné lentement derrière moi et personne, je me penche encore et à cet instant je vois quelqu'un et elle me regarde, je me suis retourné, est-ce une fille ? Quelqu'un marchait sur ce chemin ? Attend, je me retourne de nouveau pour l'observer, directement mon regard tombe sur le sien, de ses yeux de couleurs saphirs, elle est attirante, enfin heu...

"Salut! Tu es seule ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thrydia Javandãr
Guerrier
avatar

Nombre de messages : 54
Âge : 28
Localisation : Dans la forêt la plus proche ~~
Emploi/loisirs : Protéger, chasser, dormir...
Date d'inscription : 22/10/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
25/100  (25/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Dim 1 Nov - 1:18

Ce champs de céréales semblait infini.. Mais le bruit qu'elle avait entendu provenait de la droite, et furtivement, elle jeta un coup d'œil: personne, mais une sorte de chemin poussiéreux était visible.. Sans doute la route marchande qui reliait de nombreuses fermes ensemble, cette fameuse route qui traversait les Plaines dorées, reliant Lasthérion à Osneï. Théoriquement, Thrydia n'avait qu'à la traverser, et plutôt que de le suivre, continuer à travers champs vers le Sud... Sa destination était Lyziar, après tout... La jeune elfe s'extirpa du champs de céréales, traversa le sentier et vit un arbre, un peu plus loin. Elle regarda son sac de toile: quelques baies et une racine... C'était peu. Profiter des biens de la nature était un cadeau, un présent, et il ne fallait pas s'en priver, même si bien sûr il ne fallait pas non plus en abuser. Or, il se trouvait que cet arbre un peu plus loin était un pommier. Prendre un ou deux fruits seraient indiqués, après tout, elle avait encore beaucoup de route à faire..

S'approchant de l'arbre en question, elle vit une forme derrière celui-ci. On aurait dit un homme... Brigand? Fermier? Voyageur? Se mettant en position de garde, main sur son épée -toujours cachée cependant sous sa cape rouge-, elle approcha en faisant le plus de bruit possible... Pourquoi? Pour se faire repérer justement. Mieux valait savoir à qui elle avait affaire, et rapidement. Si c'était un fermier, elle serait rassurée. Si c'était un voyageur, elle serait toujours sur ses gardes, et si c'était un brigand.... Là, les choses seraient... Amplement différentes. Il se retourna, demandant simplement:


"Salut! Tu es seule ?"

Drôle de question... Il avait tout d'un voyageur, apparemment, mais pourquoi avait-il demandé cela? Méfiance. Atténuant quelques peu sa position de garde, la jeune elfe répondit, scrutant les alentours à la recherche de mouvements suspects:

"Bonjour."

Simplement un bonjour. Et les alentours restaient étonnement calmes et silencieux. Était-il vraiment seul? Il semblait que oui.. Le ton de la jeune elfe était froid, son regard particulièrement neutre et peu expressif, enfin, elle était comme d'habitude: peu communicative. Constatant que rien de suspect n'était visible, elle le regarda silencieusement... Il devait faire à peu près la même taille qu'elle, difficile de juger... Ses traits étaient fins, et ses cheveux noirs. Pas d'animosité présente... Que dire d'autre? Il était très bien vêtu... Des vêtements qui n'étaient pas courants.. Comparé à lui, Thrydia avait un accoutrement guerrier digne d'une "sauvage", mais finalement, ayant toujours vécu recluse à l'écart du monde, c'était un peu ce qu'elle était, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaen Heinkell
Mentaliste
avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/10/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
10/100  (10/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Dim 8 Nov - 0:11

Regardant de haut en bas, quel drôle de personne, elle n'a jamais froid comme ça? Et... une épée au ceinture, une combattante ? Son accoutrement est peu commun par rapport aux autres peuples que j'ai rencontré dans mon village, enfin les humains que j'ai vue jusqu'à là, mais elle ? Même si une partie de son corps est caché par sa cape rouge et d'ailleurs tout comme moi caché par ma cape. J'ai entendu des histoires, une peuple vivant dans les profondeurs de la nature verdoyant, camouflé par les végétations, connu sous le nom des elfes, j'ai bien su comment les distinguer, de corps fine et esthétique au peau blanche et pale, des oreilles pointus, est-ce-qu'elle en a l'air d'une ? Je ne sais pas, mais elle est attirante et elle a du caractère, bien qu'elle ressemble plus à une guerrière qu'à de simple combattante, par un simple coup d'œil sur son corps de ses tatouages tribales, d'ailleurs elle est en garde, sa main sur la manche de son épée près à le faire sortir, ses yeux sérieux scrutant les alentours comme s'il y avait autre personne ou de chose que moi, j'ai un peu rit puis j'ai parlé:

"Hé, face à toi je vais me faire rétamer, je n'ai aucun sens de combat et je ne suis pas armé, alors pourquoi être sur tes gardes ?"

Après ma phrase j'ai croqué une nouvelle fois ma pomme, par la suite je me suis relevé, je me suis présenté complètement face à elle, bien entendu à quelques mètres de distance qui nous séparent elle et moi, à mon avis je ne saurai quoi faire face à elle, mieux vaut pas chercher de bagarre avec elle, qui sait si j'arriverai à me relever après... Enfin bref, à part moi c'est tout à fait silencieux, elle est peu bavarde, peut-être qu'elle n'est pas habitué à parler à quelqu'un comme moi, c'est vrai, je suis trop relax, cool, no stress, j'en rigole même dans ma tête en prononçant ces mots en moi, mais je n'aime pas cet silence, j'ai envie de le briser, mais je ne sais pas quoi dire face à elle, elle qui est bien froide et peu sociale, peut-être ce côté animal qu'elle émane en elle ? Enfin je peux le sentir, comme une impression. Ah je sais! Quoi que... non... si... non... SI... Bon tant pis:

"Pourquoi être froide envers tout les étranger, comme si tu n'aimais pas les gens qui t'entourent... Tu as peur de parler avec un inconnue comme moi ? Tu es timide ?"

Aie aie aie... C'est bien mieux pour la faire parlé, quoi que si elle est coriace je me demande si j'ai encore des mots à faire sortir pour la faire parler, je met de côté les conséquences, je me contente de la faire parlé, rien que pour mon premier rencontre, ce n'est pas beau ça ? Etre en face d'une belle demoiselle, compagnon ? On verra ça plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thrydia Javandãr
Guerrier
avatar

Nombre de messages : 54
Âge : 28
Localisation : Dans la forêt la plus proche ~~
Emploi/loisirs : Protéger, chasser, dormir...
Date d'inscription : 22/10/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
25/100  (25/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Mar 10 Nov - 10:43

Peu communicative, elle l'était. Et plus particulièrement avec les inconnus. D'ailleurs, ce dernier avoua ne pas savoir se battre et ne pas être armé, et qu'elle n'avait pas à être sur ses gardes... Question stupide, ou du moins irréfléchie de son point de vue. Les voyageurs en général se méfiaient de ceux qu'ils pouvaient rencontrer, en particulier des personnes armées... Si lui était un voyageur, pourquoi serait-il si amical envers une inconnue? Qui plus était, armée d'une épée, et méfiante? Et surtout... Si il ne savait pas se battre, à moins d'être inconscient, il ne serait pas seul... Car même sur ces terres paisibles, le passé avait démontré que tout pouvait arriver, en particulier quand on s'y attends le moins. Et c'est cela l'erreur: ne pas rester sur ses gardes, et se faire avoir stupidement.

Autrement dit, avant de faire confiance à cet homme, elle devait être sûre qu'il était un simple voyageur inoffensif, pour ne pas risquer d'éventuels problèmes par la suite. Ce dernier se releva, et s'adressa à nouveau à elle devant son silence. Être froide avec tous les étrangers? Comment pouvait-il savoir? Ils ne se connaissaient pas... Quant à la timidité, mieux valait ne pas répondre. Thrydia était loin d'être timide, car elle savait s'imposer et dire ce qu'elle pensait quand il le fallait. Non, disons juste... Pas très communicative, et pas bavarde. Notamment avec les étrangers. Et puis, la jeune elfe elle-même n'était vraiment pas habituée aux contacts extérieurs... Le regard scrutant les alentours, puis devant le manque de bruit/réaction des environs, il revînt se perdre dans les pupilles du jeune homme... Et elle lâcha enfin quelques mots, relâchant à peine sa garde:


"Je ne fais pas confiance au premier venu."

Et c'était vrai. Seulement, elle voulait ajouter encore autre chose, mais cette fois-ci un bruit plus que suspect se fit entendre dans le champ de céréale le plus proche. Un bruit qui ressemblait à un entrechoquement d'armure ou de cuirasse, rien de bon dans tous les cas. Instinctivement, la jeune elfe dégaina son épée, ouvrant sa cape par la même occasion, et dévoilant son corps et sa tenue de combat complète, son tatouage tribal rouge entièrement visible. Oui, il y avait quelqu'un, mais non, il n'était pas seul. Des hommes avec des armures et des épées sortirent un à un des champs entourant le sentier, l'air menaçant... Trois devant... Trois derrière... Et un à chaque côté... Un total de huit hommes armés, visiblement prêts à en découdre... Non, il restait le type étrange, celui qui se semblait se faire passer pour un voyageur... Rapide coup d'œil... Il avait l'air aussi surpris qu'elle, pourtant... Mais il n'y avait pas de place à la rêverie, l'un des hommes en armures, le plus gros -et sans doute le plus fort- s'adressa aux deux personnes, d'une voix rauque et peu amicale:

"Vous deux! Pas d'résistance, z'êtes sur notre territoire... Donnez-nous vos objets d'valeur, vos armes et vos vêtements, et nous vous laisserons la vie sauve!"

Des brigands.... des bandits de grand chemin qui agressaient les voyageurs isolés et les fermiers... Pillage, meurtres, rançons... Des monstres abominables... Le chef semblait particulièrement regarder la jeune elfe, pour une raison qui lui échappait, mais son regard semblait dire qu'elle ne se laisserait pas faire... Huit ennemis, peut être neuf avec le type derrière, et elle était toujours aussi faible... Elle n'avait aucune chance.. Et à moins d'un miracle, sa route s'arrêterait ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarog Blazzarius
Dragon
avatar

Nombre de messages : 560
Âge : 25
Date d'inscription : 14/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/20  (2/20)
Expérience:
0/100  (0/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Ven 13 Nov - 19:45

Dans le ciel matinal, le frôlement de l'air sur les écailles procuraient un sorte de bien être au dragon. Comme une sorte de caresse, mais lui permettant en même temps de prendre l'air, d'étirer ses ailes librement. Survolant les plaines dorée, il scrutait les environs. Bercé par les courants d'airs, il se laissait guider en douceur. La créature draconique avait son temps. En effet, depuis qu'il a quitté les bipèdes qu'il avait croisé, sa soif de connaitre les bipèdes avait été quelques peu étanché. Mais il souhaitait toujours découvrir comment fonctionne le monde qui n'avait pas l'air de dépendre des dragons du moins du monde. Au contraire, on ne parlait d'eux que très rarement. Xarog s'attendait à en découvrir des choses. Mais pour le moment, il traçait sa route jusqu'à se décider de quel route prendre.

Au bout d'un moment, le dragon survola la Plaine Dorée.. En effet sous ce soleil, avec sa hauteur, c'était beau. Seulement dans ce beau paysage, il y avait des sortes de points dans son champ de vision. En s'approchant, il vit qu'il s'agissait de bipèdes.. Il semblait y en avoir neuf personnes qui entouraient deux autres personnes. Ce genre de comportement était étrange.. Seraient-ils escortés? ça n'en avait pas tout l'air, ils étaient face à face. Devait-il s'approcher un peu plus? La curiosité du dragon l'emporta sur sa prudence. Après tout, ils n'étaient pas armé de lance, de javelot ou d'arc. Ils ne pourraient pas s'attaquer à lui s'il reste dans les airs.

Xarog replia ses ailes sur lui même et fila en piquet vers cette étrange groupe, avant de les ouvrir brutalement lorsqu'il se retrouva à vingtaine de mètre d'eux. Mais un dragon ce n'était pas très silencieux, et non plus très discret. De cette distance, il pouvait voir les visages des cinq personnes qui se trouvaient devant les deux bipèdes entouraient se crispaient, avec une nuance de frayeur. Tandis que ceux de derrière, osèrent à peine regarder dans leur dos pour voir de quoi il s'agit avant de détaler soudainement lors de l'approche du dragon. Ce dernier avait prévue ce genre de risque.. Mais pourtant, les deux autres bipèdes étaient encore là, à regarder les fuyards et semblaient interloqués par ce qui se passait. La créature draconique se posa lourdement sur le sol, provoquant un sorte de "swoop". Cela pouvait déjà permettre aux deux bipèdes restant qu'il y avait quelque chose derrière eux qui venait d'arriver. Ramenant ses ailes à lui, le dragon se dressa devant eux, les surpassant de sa hauteur. Maintenant, il allait devoir se préparer à leurs réactions pour éviter qu'ils ne fuient aussi. Mais vue ce qui venait de se passer, le dragon avait vue son hypothèse être affirmé.. Ces gars n'étaient pas là pour "escorter" ces deux personnages qu'il avait en face de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neiliona-rpg.forumpersos.com
Kaen Heinkell
Mentaliste
avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/10/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
10/100  (10/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Sam 14 Nov - 19:06

J'étais en train de la regarder, quand soudain je sens comme des présences arriver de tout part, je ne sais pas pourquoi, mais j'ai comme l'impression d'être capable de sentir les présences arriver vers moi, je lève mes yeux, scrutant l'horizon, à peine quelques secondes s'écoule et enfin plusieurs individus se montrent, d'après leurs positions nous sommes encerclés, ces brutes n'ont pas l'air d'être amical, déjà leurs armes peu entretenu aux mains, vue comment le gros balourd s'était adressé à moi et l'elfe, enfin oui, ce sont des brigands, des bandits, des personnes mauvais qui ne pensent que richesse qui s'obtient par la violence et oppression sur les faibles, on en avait eu affaire contre eux. Dans le passé, quand j'étais encore dans mon village je me rappelais le jour où nous étions attaqué par ces bandits, mais finalement ils n'ont guère réussi à nous voler quoi que se soit, nous avions eu de la chance, aujourd'hui je me demande si cette chance se reproduira face à eux... J'aimerai tant que cette guerrière soit si forte pour les mettre tous à terre, mais j'ai comme l'impression qu'elle pense à peu près la même chose que moi, enfin ce qui est sûr ce n'est que pure coïncidence, si elle n'était pas là je me retrouverai tout seul en train de me faire découdre comme un bleu par eux.

"Bon ba, tu sais au moins que je ne suis pas avec eux, ça c'est un bon point, mais maintenant on fait comment pour s'en sortir de là ?"

Un instant de silence, ce qui me parait un petit peu long, comme si ma vie devenait de plus en plus lentement, c'est peut-être à cause de mon coeur qui bat à la chamade, cet instant si intense, c'était la première fois que je me suis retrouvé dans ce genre de situation, si c'est comme ça l'aventure que je vais entreprendre, je me demande, au fond de moi, si je ne vais pas regretter de ma décision. Alors qu'ils s'approchaient petit à petit, à cause de la jeune femme armée qui les fait hésiter à entrer dans la mêlée, j'aimerai utiliser mon pouvoir, mais ça ne fait que troubler leur esprit et ils sont trop nombreux, raaaah j'hésite moi aussi! Je sais même plus quoi faire! C'est ensuite qu'un ombre passe au-dessus de moi, je ne sais pas ce que s'était, mes yeux regardent le sol, suivant l'ombre se déplacer légèrement, au début s'était énorme, rétrécissante petit à petit, disparaissant par la suite, je n'ai même pas cherché à deviner la forme de l'ombre que j'ai regardé directement le ciel et là! C'était impressionnant! Une énorme créature fonce vers nous, au premier geste innée je me suis baissé, une vague de vent frappe mon corps, j'ai eu un peu du mal à me tenir en équilibre, quand je me relève ce que je vois n'est pas quelque chose qui pourrait être vue par tout le monde, enfin il faut avoir de la chance pour le voir et la malchance de le croiser, un dragon!

"Non de dieux..."

J'ai regardé autour de moi, les brigands ne sont plus là, ils ont déjà détallé, laissant moi et l'autre femme seul face à cet créature légendaire, je ne sais pas pourquoi je ne coure pas comme les autres, fuir, qui sait s'il était maléfique je finirai carbonisé, mais mon instinct m'indique de rester calme, je ne pouvais courir, je n'arrivais même pas à bouger mes pieds, j'étais effrayé par l'idée de voir de tel créature face à moi, j'ai tenté de garder mon sang-froid, car il n'a pas l'air d'être agressif, il ne tente rien, restant planté là, ne faisant rien. Depuis tout à l'heure il nous regarde de haut, je ne sais pas quoi dire ou quoi faire tout simplement face à ce genre de situation, devrais-je lui remercier ? Qui dit qu'après l'avoir dit il m'englobe d'un coup sec ? Il a une gueule tellement grande que je ne verrai rien arriver, direct dans le noir, arf je n'ai pas envie de finir dans le ventre du dragon pour me faire transformer en de tas de chair... J'ai tourné légèrement ma tête vers la guerrière, espérant qu'elle puisse faire quelque chose face à lui, mais vue la réaction qu'elle fait c'est peine perdu, je suis mal barré. Je tourne de nouveau ma tête pour me retrouver face à lui, les yeux qui se croisent, je ne sais quoi dire, mais finalement qui ne tente rien n'a rien... Je me lance, comme un petit fou:

"Ah... Heu... Merci... De nous faire sortir de ce mauvais pas"

Il parle au moins ? Si non, je pense que je vais essayer d'entrer en contact par télépathie, vue qu'il n'a pas l'air de parler, bon évidemment un dragon ça ne parle pas non ? Déjà voir ces étranges créatures est surprenant, mais ça reste toujours des animaux qui ne parlent pas notre langue, bon c'est partie, je vais lancer un appel:


-Tu m'entend ? Je n'ai jamais tenté de parler à un dragon, peux-tu me répondre ?-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thrydia Javandãr
Guerrier
avatar

Nombre de messages : 54
Âge : 28
Localisation : Dans la forêt la plus proche ~~
Emploi/loisirs : Protéger, chasser, dormir...
Date d'inscription : 22/10/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
25/100  (25/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Mar 17 Nov - 8:25

Le moins que l'on pouvait dire, c'est que les évènements s'enchaînaient à une allure effroyable, aussi étranges et/ou surprenants les uns que les autres. Au départ, elle était juste partie de chez elle, sans rien dire à personne, puis elle était tombée sur ce voyageur, ce type qui disait n'avoir rien à se reprocher... Après, rapidement, ils furent encerclés par des brigands... Nombreux, mais visiblement peu costauds... Et enfin, cette espèce de créature... Ce... Ce... Non, pour être franche, elle ne savait pas ce que c'était. Tous ses souvenirs furent fouillés, tous les contes de ses parents remis à l'ordre du jour, mais rien ou presque ne correspondait à cette immense bête ailée, couverte d'écaille, et dont la seule allure pouvait glacer le sang de quiconque. Les bandits, eux, avaient fait leur choix trèèès rapidement: ils s'étaient enfuis de manière désordonnée, dans tous les sens, hurlant comme des gorets en espérant sans doute ne pas se faire dévorer. Et honnêtement, Thrydia aurait fait exactement pareil si seulement ses jambes acceptaient de bouger...

Car en effet, la peur, non, plutôt la terreur, l'avait envahie. Des brigands, même nombreux, étaient des hommes, malgré qu'ils étaient agressifs et peu amicaux. Mais cette créature, cette chose couverte d'écailles, elle, était effrayante, et inconnue... La jeune elfe ne savait vraiment pas ce que c'était, mais la forme et l'air menaçant laissait ostensiblement croire à un monstre terrible sortit du tréfonds des plus sombres abysses, qui n'était intervenu au final que pour se repaître de quelques frêles créatures... Allait-elle mourir ici? Elle qui n'avait pas tremblé devant les gredins armés et nombreux, voila qu'elle avait perdue toute sa détermination à la vue de cette chose... Ses mains tremblaient, chacun de ses mouvements -à condition qu'elle arrive à en faire au moins un- était lent, et prévisible... Ses yeux fixaient la créature, son corps était totalement immobilisé par la peur. Mais toujours, toujours et encore, elle restait sur ses gardes... Une garde pleine de failles, totalement inutile d'ailleurs...

Sa conscience lui intimait l'ordre de fuir, fuir à toute allure, sans même se retourner, et s'enfoncer dans les champs de céréales, où elle aurait au moins une chance d'échapper au monstre... Mais non, elle était bloquée là, tremblante... Incapable de quoi que ce soit... Même de parler.

Qu'allait faire le jeune voyageur..? Allait-il parvenir à établir une sorte de contact, ou allait-il finir en chair à pâté?? Pour Thrydia, le résultat ne faisait aucun doute... Et ne la rassurait pas sur les évènements à venir..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarog Blazzarius
Dragon
avatar

Nombre de messages : 560
Âge : 25
Date d'inscription : 14/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/20  (2/20)
Expérience:
0/100  (0/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Mar 17 Nov - 21:31

Immobile.. C'était comme si le temps venait de s'arrêter. La fente des yeux du dragon se déplacer de gauche à droite. Et chacun de ces arrêts vers un des visages étaient soutenue d'une tel intensité qu'il pouvait obliger ceux qui étaient en face de lui de baisser leurs regards ou d'éviter le sien. C'était sa nature.. Xarog regarde tout le monde ainsi, son regard n'a pas changé face à celui des autres. Des légendes même raconté qu'on pouvait mesurer la puissance d'un dragon rien qu'en regardant dans ses yeux. Encore des légendes de ces bipèdes. Toutefois dans le cas présent, l'intention du dragon n'étaient nullement de les mettre en danger, de les nuire. Seulement, sa personnalité l'empêchait d'en arriver au premier contact avec des inconnus par lui même. Et lorsqu'il tente de le faire, c'était généralement brutalement. Comme maintenant.

Deux bipèdes lui faisaient face, les seuls qui n'avaient pas encore détaler, ou peut être ne réussirait pas à détaler. La rumeur était vrai, plus on s'approche des villes, ou même plus on s'éloigne des localisations de nids de dragons, et plus on remarque que les bipèdes on peur des dragons. Car ils leur sont inconnue.. Dû moins, tout ce qu'ils leur restent comme savoir sur eux sont des légendes, où en générale, le dragon est le grand "méchant".

Ici, il y avait une humaine ou... La créature draconique ne saurait vraiment le dire. Une jeune femme.. De l'extèrieur, sa peau semblait souple, blanche et soyeuse. Comme ses cheveux qui glissait comme un court d'eau ses épaules. Douceur de la Nuit... C'est cette impression qu'elle donnait au niveau du visage. Bien qu'à travers ses pupilles, il n'y voyait que de la peur. Comme elle allait se brisait. Pourtant cela semblait en contradiction au niveau de sa tenue. Une guerrière, habillée de façon à pouvoir rester très mobile pour attaquer rapidement l'adversaire sans faille. Elle n'avait pas une défense redoutable, elle devait être fait pour agir rapidement, et esquiver les coups de ses adversaires.. Finalement, il n'y avait peut être pas tant de contradiction. Petite défense, et douce. Pourtant armée, c'était bien une guerrière, le paradoxe était là. Le doute du dragon se penchait sur cela, il ne pouvait pas la définir comme elfe ou humaine. Serait-elle arrogante? Le dragon se posait trop de question durant ce silence.

Son regard revint vers l'humain. Ce dernier semblait être moins inconnue aux yeux de la créature draconique. Déjà, les habits qu'il portait était du même style que ceux de Doloxel.. Cet personne ne semblait pas cacher beaucoup de chose, mais ce pendant il devait être étrange comme l'était cet humain. D'ailleurs, il ne savait pas comment les définir par rapport aux autres humains, il n'en sait encore que trop peu. Cependant, comparé à l'autre, il semblait moins.. "tenue". Il ne se présentait pas comme l'autre humain.

Xarog se demandait combien de temps avait passé depuis qu'il les regardaient. C'était la première fois qu'il prenait le temps de les observer un à un pour tenter de les connaitre de part leurs physiques. On racontait que cela était une vision bien trop subjective et fermé.. Pourtant, il avait l'impression des les découvrir ainsi, aurait-eu-t-il tort? Le dragon le saurait bientôt. En effet, le jeune homme commençait à balbutiait quelques paroles qui paraissait inaudible au début jusqu'à ce que le dragon puisse en comprendre le sens. Puis vient ce petit "message" par télépathie du jeune homme. Le dragon avait donc raison, mais en même temps n'importe qui à sa place, avec ce qu'il venait de vivre l'aurait deviné. Ces humains étaient habillé d'un façon qui se démarquait à un tel point des autres qu'on ne pouvait pas les rater. Même la jeune femme avait dû le voir que ce n'était pas un humain "normal", ou plutôt, qui n'est pas de ces environs. Mais le dragon n'allait pas rester silencieux devant eux.. Autant leur montrer qu'il était doué de parole.

- " Vous n'avez jamais rencontré de dragon avant.. Je ne voulais pas vous effrayez ainsi. Mais j'ai l'impression de vous avoir sauvé la mise.. Ces hommes fuyards.. Ce n'étaient pas des gens qui vous voulaient du bien. "

Quelques détails qui n'avaient pas effleurés l'esprit du dragon revinrent à sa mémoire. Ils étaient tous armés jusqu'au dent ou presque et se tournaient face à ces deux personnages. Avec ce genre d'expression, presque de rire, et armée ainsi pour entourer deux personnes comme eux, ce n'était pas pour les protéger, loin de là. Mais là, en arrivant ainsi, c'était comme s'il était un autre ennemie pour eux. Alors il décida de ne pas faire de geste brusque. Bien que ces crocs qui saillaient sa mâchoire donnaient une tout autre impression. De plus, son éloquence était plutôt grave et rauque.. Ce n'était surement pas le genre de voix à entendre qui rassure lorsqu'on se retrouve dans le noir. Bien qu'elle ne prête pas à une voix jugée "méchante".

- " Je ne suis pas intervenue ici pour profiter de vous comme repas. Bien que je l'aurais put, cela n'était pas mon but... Je me nomme Xarog. "

Quoi de mieux pour prouver que la créature si terrifiante et si différentes des humains était doué d'une conscience et était capable de réfléchir et avant tout avait bien sûr des valeurs morales, que de montrer qu'il portait un nom. Une identité..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neiliona-rpg.forumpersos.com
Kaen Heinkell
Mentaliste
avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/10/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
10/100  (10/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Jeu 19 Nov - 20:38

"Holy shit"

C'est la phrase que j'ai pu sortir par réflexe dès que le dragon s'est mit à parler, non de dieux! Il parle! ET est intelligent, pour être honnête ça me fait plaisir qu'il puisse parler notre langue, malgré sa voix assez roque et menacent sa façon de parler et les mots qu'il emploie démontre qu'il est venu en ami, tant mieux! Il n'est pas venu me... nous manger, encore mieux! Pour finir il a un nom, en voila quelqu'un qui sait communiquer avec d'autre gens et ça c'est super que je vais lui répondre à ma manière:

"Salut! Moi c'est Kaen Heinkell, Kaen c'est mieux, pour les brigands c'est vrai, ils ne sont pas là pour nous offrir leurs aides, sans toi nous ne saurons quoi faire face à eux..."


J'ai parlé comme ça, à ma façon, je suis familière avec tout le monde, ok ce n'est pas une chose qu'il faut prendre l'habitude de le faire, mais tout de même! Pour ma part je n'aime pas qu'on me vouvoie, je préfère qu'on me tutoie, sinon ça va me mettre mal à l'aise, je suis quelqu'un de simple, alors parlons simple, la philosophie ne serra pas un grand luxe pour moi, malgré tout c'est marrant, ne le prenez pas mal, je ne bafoue pas la religion et je n'en ai pas l'intention de le faire, seulement quand quelque chose me plait je le fais, après tout je ne suis qu'un humain venant d'un autre monde, d'une autre planète, la tradition et ainsi notre comportement, sans compté que nous avons traversé de multitude civilisation que comparé aux autres, ils sont à l'ère du moyen-âge, mais version fantaisie. Bon je ne vais pas m'attarder, il faut faire continuer la conversation, je n'aime pas le silence dans une groupe! Il faut parler, mettre un peu d'ambiance!

"Je viens de cette partie du région, je viens d'une petite village appelé Tolvallis, c'est de là-bas que je viens, je suis du genre ouvert par rapport aux autres, non, je voulais dire en grande partie mes amis et population de mon village sont comme ça, ma méfiance est peut-être là, mais nous sommes des gens honnête qui ne cherche pas de tort, et toi ? Tu as volé pour parcourir le monde ? Alors tu pourrais m'aider dans l'itinéraire, en fait je suis perdu, je n'ai fait que suivre le chemin qui m'était présenté devant moi, pour en arriver à là"

Ralala, parler, c'est tout ce que je sais faire, là j'ai pas dit grande chose, pourquoi ? Chacun son tour, voila, d'ailleurs la femme guerrière, elle ne dit plus rien ? Normal, pourquoi un humain comme moi soit si détendu face à un créature mythique... Carnivore, précisons le, et de parler si familièrement avec lui, comme je l'ai dit, je suis ouvert à tous, peut-être que ça va me causer des pertes, enfin bref ce n'est pas vraiment quelque chose qui me tracasse, car la vie avant toute chose! Il faut profiter, profiter chaque instant qu'on passe, bon les moments où je me suis pris la honte j'en passe hein ? Au fait, pourquoi dire tout ça pour moi ? Je pouvais le dire... Non je vais attendre, attendre la réponse du Dragon, heu... X... Xaaaaaa... XAROG! C'est ça, bizarre comme nom, il faudra que je l'enregistre dans ma mémoire, heureusement que j'ai pris mon petit répertoire, sauf que je ne vais pas le montrer maintenant, ça c'est personnel, tout simplement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thrydia Javandãr
Guerrier
avatar

Nombre de messages : 54
Âge : 28
Localisation : Dans la forêt la plus proche ~~
Emploi/loisirs : Protéger, chasser, dormir...
Date d'inscription : 22/10/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
25/100  (25/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Ven 20 Nov - 11:06

Une voix caverneuse... Presque effrayante. Non, Thrydia ne faisait pas du tout, mais alors pas du tout confiance à cette créature. Il fallait toujours se méfier des apparences, et le fait d'être resté sur ses gardes lors de sa rencontre avec l'humain, Kaen se nommait-il, l'avait confortée dans sa méfiance et ses doutes... Cette attaque de brigands était imprévisible, mais la faute lui incombait tout de même, elle aurait dû détacher d'avantage son attention du jeune homme, pour la concentrer sur les alentours.... Ne pas se fier aux apparences, rester en alerte, se méfier de tout et de rien... Si seulement... "Elle" l'avait fait, "elle" serait toujours en vie encore aujourd'hui, et sûrement que sa grande sœur, Kirià, ne serait pas partie à l'inconnu, à la recherche d'un créature que personne ne connaissait...

Quant à la situation présente, elle était tout sauf rassurante... La jeune elfe était persuadée que l'humain allait se faire dévorer, et au final, non, il parlait à ce dragon comme de rien n'était ... Et en plus, il était affreusement bavard. Enfin, non pas que cela dérangeait particulièrement Thrydia, mais disons qu'elle n'était pas habituée à voir quelqu'un parler autant... Mais c'était étrange, très étrange... Il semblait montrer que c'était la première fois qu'il rencontrait une telle créature, et pourtant, lui et elle se parlait comme si aucune barrière n'existait. Non, Thrydia n'allait pas se faire avoir, et elle n'allait pas tomber dans un nouveau piège... Elle regarda les deux êtres, et relâchant à peine sa garde, sans quitter la poignée de sa cyä sous sa cape, et parla doucement:


"Je ne vous fait pas confiance, ni à l'un, ni à l'autre."

Ton froid, mais trahissant horriblement son manque d'assurance, avec un zeste encore de peur, peur qui s'atténuait -comme la surprise- pour laisser place à la méfiance et au doute. Bref regard derrière, non, les brigands étaient bel et bien partis. Ce n'était pas un nouveau guet-apens... Mais elle ne pouvait relâcher sa garde. Ni face à cet humain étrange, ni face à cette terrifiante et imposante créature...

L'ignorance, était sans doute l'un des maux les plus complexes et les plus longs à soigner... Tout comme le fait d'être paranoïaque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarog Blazzarius
Dragon
avatar

Nombre de messages : 560
Âge : 25
Date d'inscription : 14/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/20  (2/20)
Expérience:
0/100  (0/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Ven 20 Nov - 20:09

Le silence qui pesait il y a un instant ne fut qu'un souvenir.. Un temps qui semblait déjà lointain lorsque l'humain s'était mit à répondre à Xarog. Jamais encore il n'avait vue quelqu'un parlé aussi librement, et raconte tout sur tout, ne faisant aucune pause de peur d'avoir un moment de silence.. Comme si c'était le genre de moment qu'il n'aimait pas vivre. L'ambiance, la détente, les dialogues vifs.. bref de l'action. Le genre de personne qui est prêt à vivre énormément de choses et à se lâcher complètement peu importe les risque. Le dragon connaissait maintenant parfaitement l'expression "moulin à paroles". Ce n'était pas ce qui était le plus gênant, mais on pouvait être décontenancé en l'écoutant. Comme si un dragon.. C'était une personne tout à fait normal comme les autres. Sauf que dans le cas de Xarog, ce n'était pas du tout une petite boule d'écailles qui allait ronronner parce qu'on s'intéresse à lui ou parce qu'on est gentil avec lui. C'est avant tout un dragon réellement sauvage. Enfin pour en revenir au dialogue, les paroles qui lui parvenaient pouvaient être comparable à cela :


- "Salut!-Moi-c'est-Kaen-Heinkell,-Kaen-c'est-mieux, -pour-les-brigands-c'est-vrai, -ils-ne-sont-pas-là-pour-nous-offrir-leurs-aides, -sans-toi-nous-ne-saurons-quoi-faire-face-à-eux..."

Kaen.. Un humain difficile à suivre. Voilà ce que venait d'apprendre la créature draconique. La suite encore tout fut plus intéressantes. "Tolvallis", ainsi se nomme la cité d'où vienne ces étranges humains au pouvoir psychiques. Doloxel avait refusé de lui en dire plus parce qu'il ne lui faisait pas réellement confiance, mais il semblait cacher autre chose. Si cet humain continuait comme ça, il allait finir par tout dévoiler à tout le monde. Puis par rapport à la question du jeune humain, il ne savait pas trop quoi répondre. Comment un dragon pouvait aider quelqu'un dont il ne sait pas de quel position il vient, ni où il va et qui demande un itinéraire. C'est bien beau de parler, mais il faudrait déjà savoir où l'on va..

Mais Xarog fut quelques peu interrompue pendant sa réflexion avec l'intervention de la jeune femme. Elle avait utilisé un ton si froid que l'on pouvait penser qu'on arriverait jamais à faire en sorte de gagner sa confiance. Et ce n'était pas le but du dragon de la forcer à lui faire confiance.. En même temps, lorsqu'on voit une créature pareil, alors qu'avant on entendait que des légendes plutôt horrible par rapport à eux, on réagirait ainsi quoique la créature dise. Â vrai dire, la créature draconique se demandait pourquoi le jeune homme n'avait pas aussi réagit de la même manière. Il pourrait courir tellement de risque en s'adressant ainsi à un dragon qu'il ne le connait pas. Et en général.. Les dragons n'aiment pas trop les grands dialogues sans fin, qui parlent de tout et rien. Le but est plutôt fixé dans une discussion. Et dans l'intervention précédentes, il était bien marqué. La jeune femme avait même une main sur des poignées d'armes qu'elle portait de chaque coté. Elle était réellement prête à frappé.. Si le jeune homme voulait tenter de l'approcher pendant qu'elle est dans cette état, il se ferait surement déchiqueté.. Cependant, face à sa réaction, le dragon avait une petite question en se basant sur sa réflexion depuis le début.

- " Je ne suis pas là pour que tu ais confiance en moi. Mais si c'est réellement le cas, je me demande ce qui te pousse à rester là finalement.. "

La voyant complètement immobile, le dragon se demandait si elle avait encore peur de lui, et avait la crainte que, si elle tentait quoi que ce soit, elle serait mangé.. Le jeune Xarog n'était pas comme ça... Certes il pouvait parfois, ou même pas que parfois, se montrait agressif, parce que c'est sa nature, et il lui faudrait du temps et du contact avec les autres pour mieux se contrôler. Mais là, aujourd'hui, il n'en était pas encore capable. Mais en tout cas, il n'était pas du genre à s'attaque à n'importe qui et à n'importe quoi..

- " Les brigands se sont enfuis, il n'y a donc pas d'autre danger que.. moi. Cependant, si tu fuyais maintenant, je pense qu'il est facile de deviner que la première personne à qui je m'attaquerais, ce serait bien ce jeune homme. Autant profiter d'une proie facile, plutôt que de courir après une proie qui sait se défendre... Je ne vois donc pas ce qui t'oblige à prendre tes armes en mains.. "


Bon, certes avec une telle voix.. ça le fait pas trop pour ce qui est de rassurer quelqu'un. Quant au allusions de ses propos, ce n'est pas mieux. Cependant, Xarog avait de bonne base pour dire que Kaen était plutôt une proie facile comparé à cette jeune inconnue. Même s'il ne faut pas sous-estimer les capacités psychiques de ces humains "étrangers". Mais sa réaction serait plus lente que celle de l'autre, car lui, il n'était pas un guerrier, pas assez entrainer pour ce genre de situation où l'on se retrouve face à un ennemie qui nous surpasse largement physiquement. Un nouveau silence suivit.. Il n'y avait plus qu'à attendre les réponses de la jeune femme par rapport à ses propos.


[HRP ==> Si ça vous dérange pas, est ce que tu peux répondre juste après moi Thrydia, et ensuite ce serait à toi Kaen? Car vue la situation, je pense que le plus "logique" c'est que ce soit elle qui réponde en premier ^^". Mais sinon on garde le même ordre si ça vous dérange.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neiliona-rpg.forumpersos.com
Thrydia Javandãr
Guerrier
avatar

Nombre de messages : 54
Âge : 28
Localisation : Dans la forêt la plus proche ~~
Emploi/loisirs : Protéger, chasser, dormir...
Date d'inscription : 22/10/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
25/100  (25/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Lun 23 Nov - 23:05

Ce regard, cette prestance, cette voix... Et cet aspect... Il était vraiment terrifiant.. La peur de l'inconnu... La peur d'une créature inconnue... La peur, tout simplement. Elle était une guerrière, certes, mais elle ne s'était jamais vraiment battue... Elle était une guerrière, certes, mais elle était faible.. Aucune prétention, elle savait que face à un brigand expérimenté, elle ne faisait sans doute pas le poids. Son aventure avait d'ailleurs tout d'un départ sans retour, mais ce mélange d'inconscience et de volonté ne lui avait rien laissé percevoir. Mourir? Se faire tuer? Se faire dévorer par un monstre? Elle n'y avait jamais pensé, et elle n'aurait jamais cru qu'elle allait y penser un jour... Et pourtant, en ce moment même, c'était le cas. Elle avait peur de ce dragon, peur de lui, peur de sa voix, peur de son regard, peur de mourir avant même d'avoir retrouvé sa sœur... Avant même de trouver ce qui pourrait sauver sa tribu... La créature lui demanda ce qui la poussait à rester ici, mais la réponse n'était que trop simple: la terreur paralysait son corps, ses membres, lui empêchant tout mouvement. Seuls ses bras pouvaient encore à peu près agir, mais tremblant comme ils l'étaient, ils ne seraient sûrement pas d'une grand efficacité. Les dernières paroles du dragon ne firent que s'ajouter à ses craintes...

Et soudainement, face au regard appuyé et fort du dragon, la jeune femme détourna à peine les yeux, les gardant toujours vers la créature, mais ne se heurtant plus à ces pupilles rubis. Pour certains, c'était une sorte de défaite, mais contrôlait-on la peur? La preuve que non, car malgré sa forte volonté et son caractère, elle était morte d'inquiétude et toujours aussi faible. Ce nouveau geste signifiait presque qu'elle était trop faible pour faire le poids face à lui, rien que parce qu'elle n'avait pas pu lutter contre son regard flamboyant..


"..Je... Je ne connais pas cette personne.."

Ses paroles laissait croire qu'elle se fichait de ce qu'il pouvait arriver à ce jeune homme... Ce n'était pas vraiment ce qu'elle voulait dire, mais plutôt qu'elle préférait qu'il le dévore lui plutôt qu'elle.. Mieux valait que cela soit quelqu'un d'autre qu'elle, non?

Mais à quoi pensait-elle? Elle n'avait pas honte de souhaiter une telle chose? Ce jeune homme était sans doute innocent, et même si elle ne lui faisait pas confiance, il était évident qu'il ne pourrait pas se défendre face à un tel monstre, et qu'il finirait fatalement dévoré. Non, elle n'avait pas le droit de penser cela, et pas le droit de souhaiter sa mort. Elle ne pouvait que le défendre, elle ne pouvait que réagir, plutôt que de rester là, tremblante de peur.. Des paroles lointaines lui revinrent en tête...

"Thrydia... Tous les guerriers connaissent la peur.. Devant l'inconnu, devant une situation qu'ils ne comprennent pas, devant un adversaire invisible ou impossible à vaincre... Nul guerrier ne peut se prétendre insensible à la peur. Si un jour tu éprouves ce sentiment, si un jour tu es terrifiée au point de ne plus pouvoir bouger, tu n'as qu'une seule chose à faire..."


*...Extérioriser son esprit, le calmer, et se souvenir de sa motivation principale, celle qui permettra de surmonter n'importe quel obstacle...*

L'elfe soupira doucement, et bougea enfin, faisant un pas de côté... Enfin, elle pouvait bouger. Maîtriser la peur, c'était impossible, mais on pouvait la réduire à son minimum par sa forte volonté, et son esprit combattif. Le regard de la jeune femme se leva vers celui du dragon, et sa voix bien plus calme et posée que précédemment se fit entendre.

"..Je vous remercie de nous être venu en aide, mais.. vos paroles sèment le doute quant à votre intervention.. Et selon votre réel but, je..."

Une fine épée glissa hors de la cape, juste une fine lame incurvée qui était visible.

"..n'hésiterai pas à me défendre."

Tout était dit. Elle n'avait pas précisé qu'elle n'hésiterai pas non plus à défendre le jeune homme, mais peu importait... Malgré la peur qui restait, l'elfe avait retrouvé confiance en soit grâce à sa volonté. Elle avait fléchit un quart de seconde sous la surprise, à la vue de cette créature presque infernale et si terrifiante, mais elle ne se laisserait plus surprendre maintenant. Elle l'observait attentivement, en restant sur ses gardes, prête à esquiver, ou pire, à attaquer..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarog Blazzarius
Dragon
avatar

Nombre de messages : 560
Âge : 25
Date d'inscription : 14/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/20  (2/20)
Expérience:
0/100  (0/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Jeu 26 Nov - 20:46

[HRP ==> Je poste à la place de Kaen, car il n'avait pas grande chose à poster vue la situation.]


Elle ne connaissait pas Kaen, cela l'obligeait pourtant encore moins à rester devant ce dragon. Xarog ne voyait que de la peur au niveau physique. La jeune femme tremblait beaucoup, et ce, à chaque pas. Est ce que dans sa tête c'était pareil? Toute pensée était-elle bloqué par ce sentiment? Le dragon ne savait pas tellement ce à quoi elle pensait, mais sans doute, cherchait-elle un moyen de s'en sortir vivant ou en tout cas d'agir. Où alors serait-elle une personne passive, qui laisse aller le temps et les évènements, tandis qu'elle suit un long court d'eau avant de finalement arriver à la cascade.. D'un coté, elle prenait recul face aux autres, alors si elle devait être passive, et en même temps éloigné du monde, ce serait un gros problème. Ce serait très difficile de vivre ainsi.

La créature draconique resta silencieuse pendant que la jeune femme s'agitait intérieurement. Un instant son regard transcenda le sien, avant qu'elle ne baisse soudainement le sien. Elle avait clairement peur de lui. Mais un dragon comme Xarog n'est pas fait pour agir comme une peluche envers les autres. C'est un dragon sauvage intérieurement et surtout extérieurement. Et son physique, il ne le changerait jamais.. Puis il n'y eu plus aucun mouvement. Le regard de la jeune femme était fixé au sol, comme si elle pensait à autre chose. Et là soudainement un pas... Elle venait enfin de se déplacer face au dragon, et sans trembler un seul pouce. Finalement, elle avait réussi à se contrôler. Les humains peuvent avoir peur de ces créatures draconiques. Mais en y mettant de leurs forces intérieurs, ils pouvaient permettre le pas en avant.. C'est à partir de ce genre de pas, que le premier lien entre un dragon et un bipède naquit.

Le silence prit fin. La jeune femme venait enfin de s'exprimer clairement, sans doute devant lui. Xarog ne put s'empécher d'émettre un petit sourire face à sa remarque, même si un sourire sur le visage reptilien d'un dragon ça ne se voit vraiment pas.. La bipède s'était armée de ses deux mains, prenant une posture solide pour se préparer face à une attaque du dragon. Ces armes étaient assez étrange, car il n'en avait pas encore vue de ce genre. Cela ressemblait à des épée courbée, mais avec une poignée bien différente. Plus fine, plus petite, plus légère... De quoi attaquer très rapidement. Ce n'était pas le genre d'arme à pouvoir traverser les écailles d'un dragon. En tout cas, ce dernier ne put s'empécher de faire sa propre remarque.

- " Désolé de vous décevoir, mais vous n'aurez pas à vous défendre.. Mes propos peuvent être mit en doute, cependant, si je devais vous faire du mal, je n'aurais pas attendue ce monde... Maintenant si vous voulez tenter de me faire confiance, autant tenter une discussion plutôt que de vous mettre dans cette posture. "

Xarog n'était pas là pour se battre.. Il n'était pas non plus le plus bavard des dragons qui puissent exister.. Mais il savait que personne ne lui ferait confiance en restant ainsi. Autant en apprendre plus sur chacun d'entre nous plutôt que de se regarder froidement dans les yeux. Cela n'avancerait à rien..

- " Si ce n'est pas indiscret.. Comment vous vous nommez ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neiliona-rpg.forumpersos.com
Thrydia Javandãr
Guerrier
avatar

Nombre de messages : 54
Âge : 28
Localisation : Dans la forêt la plus proche ~~
Emploi/loisirs : Protéger, chasser, dormir...
Date d'inscription : 22/10/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
25/100  (25/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Dim 29 Nov - 2:58

Bien qu'elle avait quelque peu "repris le contrôle", la jeune elfe restait tout de même très perturbée par cette rencontre... Il y avait de quoi. Ce n'était pas tous les jours que l'on tombait sur une créature inconnue absolument terrifiante, certes douée de parole, mais néanmoins effrayante... Être une guerrière ne préparait pas à l'imprévu, et ne préparait surtout pas à ce type de confrontation... C'était l'imprévu qui avait coûté la vie à Miil, et c'était donc l'imprévu qui avait changé sa sœur radicalement... Est-ce qu'elle aussi pouvait autant changer si un évènement grave lui arrivait? Est-ce qu'elle aussi pouvait changer si elle perdait un être cher? Thrydia ne saurait le dire.. Ni le dire, ni le prévoir... Tout était... Si étrange et complexe à la fois.. Comment pouvait-elle interpréter la situation? Comment pouvait-elle la comprendre, dans quel sens? Et surtout... Comment agir de la façon la plus appropriée possible? Difficulté, complexité...

Quelle situation irréelle... Surréaliste... Une créature terrifiante lui demandait d'une voix qui l'était tout autant d'avoir une discussion... Et elle lui demanda même son nom... Que faire? Jouer le jeu? Y entrer simplement ou ne pas se laisser faire? Rester sur ses gardes ou se concentrer sur la discussion..? Dans un sens, il aurait pu la dévorer dès le début sans aucun problème, sa lame n'était sans doute pas assez épaisse ni assez effilée pour percer ce qu'elle s'imaginait être une carapace d'acier incassable. La cyä était résistante, mais avait ses limites... Et même une épée de moyenne facture, si elle était bien maniée, pouvait la briser sans trop de difficulté... Si ce monstre n'avançait pas vers elle pour la manger, c'est qu'il était soit sincère dans ses dires, soit il redoutait quelque chose ou en manigançait une autre... Pas le moment de réfléchir, la créature avait lâchée une demande, et il fallait y répondre... Ou agir.


"Thrydia... Javandãr."

Appréhension? Ses paroles avaient étés un brin hésitantes... Non, méfiance, rien de plus. le temps de la peur panique et de la surprise était passé, il fallait rester sur l'était d'esprit actuel: la garde. L'alerte totale, tous les sens aux aguets, chercher l'information, écouter, analyser attentivement... L'observation est la meilleure arme du guerrier... Finalement, elle avait préférée répondre calmement tout en restant sur ses gardes plutôt que de tenter une éventuelle action sur un adversaire qui lui restait relativement inconnu... A part le fait qu'il volait et qu'il semblait bien protégé, elle ne savait rien de lui. Ni ses possibilités de mouvements ni sa vitesse, et encore moins son potentiel d'attaque ni le type de ses dernières. Mieux valait observer et rester tranquille..

"Il est vrai que vous n'auriez sans doute pas attendu aussi longuement avant d'attaquer, à moins qu'une raison ne m'échappe..." Sa voix était habituellement froide, dure, tous les signes montrant que sa communication avec les autres n'était pas très développée... "Tentons une discussion alors..."

Ces derniers mots ne furent pas très convaincants. Thrydia n'avait pas vraiment envie de parler avec un monstre qui pouvait la dévorer d'un seul coup, et elle n'avait même pas envie de parler du tout, à qui que ce soit! Cependant, la situation était là exceptionnelle, mais valait 'tenter le coup'... A côté d'elle, un arbre, un pommier sans doute... Il pouvait servir en cas d'attaque, pour une esquive ou une projection éventuelle. Celui où était assis le jeune voyageur tantôt... Qui, l'espérait-elle tout du moins, allait s'enfuir pendant qu'elle parlait avec la créature géante...

"Ne m'en veuillez pas si je reste à distance."


Oui, elle restait sur ses gardes, mais qui d'autre ne l'aurait pas fait? Et puis, pourquoi en venait-elle à un tel langage avec une telle créature? Les limites du surréalisme venaient sans doute d'être dépassées depuis longtemps... Très longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaen Heinkell
Mentaliste
avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/10/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
10/100  (10/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Mar 1 Déc - 18:04

Ba voyons, pour eux je ne suis qu'un étranger, comme eux ils sont des étrangers, pour moi. Chacun son opinion et aucun d'entre nous ne pense la même chose, bon il semblerait que je n'ai pas assez d'entrainement pour lire à volonté dans les esprits de ces deux individus, je considère ce dragon comme un individu, il parle, bien que ce ne soit qu'un créature, animal... Non, un créature mythique tout simplement. Franchement j'ai quand même rigolé, discrètement, sur une conversation engagé par ces deux là, l'un cherche à entrer en contact, heu... non il cherche à communiquer et l'autre... elle préfère se méfier, une grande méfiance règne en elle et enfin la peur repoussé par sa forte volonté afin de garder le sang froid, de mon point de vue c'est ce que je vois en elle, quant à moi, je suis entre les deux, je ne dis rien, je ne sais pas quoi répondre, je ne sais pas comment réagir, bon je sais quoi dire, mais je sens que je vais dire une bêtise, alors j'ai préféré rester silencieux.

Le dragon qui préfère me manger moi que elle ? C'est pas très rassurant comme parole, de tout façon je saurai me défendre, pas au corps à corps, mais psychiquement parlant, oui. Bref, est-ce-qu'il y a quelque chose à répondre ? Je me sens comme mis à l'écart de la conversation, c'est ennuyant... ET c'est là que cette jeune guerrière se présente enfin, Thrydia Javandãr... j'ai bien prononcé au moins ? JavandaAarrrr... Bon, elle se décide enfin à parler sur les relations, enfin parler tout simplement, ça c'est une bonne nouvelle au moins !


"Okay, ne t'en fait pas, un jour, peut-être, qu'on finira bien par s'entendre, pareil pour notre dragon Xarog ici présent! Franchement tu es assez différent des autres dragons, ou alors les dires serraient erronés? Donc fausse?"

La fin de ma phrase s'adresse directement à Xarog, car si jamais je tombe sur un autre dragon je saurai quoi réagir, ba quoi ? Dès que je pars en voyage il a fallu qu'au début de mon voyage je tombe sur une guerrière, les bandits et pour couronner le tout un dragon! C'est tout simplement énorme, je ne sais pas quoi dire face à mon destin rempli d'excitation et de grabuge, je dis grabuge car je le sens bien arriver celui là... Enfin bref pour l'instant je n'ai pas été blessé, mais il est préférable de se renseigner le plus rapidement que possible et ainsi connaître un maximum de choses que je vais devoir traverser sur ces terres qui me sont inconnues...

"Au fait, je ne vous avais pas dit que je suis un voyageur ? J'ai voulu traverser les contrées pour découvrir le monde d'où je mène mon existence, est-ce que vous savez des choses qui pourrait m'être utile, du genre sur les dangers qui rôdent sur cette plaine et la prochaine ville que je pourrai atteindre?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarog Blazzarius
Dragon
avatar

Nombre de messages : 560
Âge : 25
Date d'inscription : 14/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
2/20  (2/20)
Expérience:
0/100  (0/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Jeu 3 Déc - 20:01

[HRP ==> Excusez du retard, ces deux derniers jours, j'ai été chargé.]

Différent? Xarog ne voyait pas vraiment de différence entre lui et les autres dragons. Certes, certains auraient tôt fait de faire de ces deux humains son plat. Mais le dragon n'avait aucun intérêt à faire cette acte. Rien ne pouvait l'empêcher de le faire, il ne voulait tout simplement pas le faire. Ce n'est pas comme s'il avait des "interdits" comme les bipèdes. Moralement, il n'y avait aucune restriction au fait de manger un bipède. Après tout, même si ces personnes sont doués de la parole, et sont assez intelligents, ça ne les empêchent pas pour autant de finir dans leurs assiettes. De plus, les bipèdes eux même font parfois des massacres chez les dragons tout simplement pour se servir de leur carcasses comme armes ou autres outils. Rien qu'à cette idée là, le jeune dragon pourrait détestait les bipèdes à tout jamais. Mais cependant, il est possible que les dragons et les bipèdes puissent vivre en communauté... Les dragons et les dragonniers sont là pour le prouver. Pourtant, même après l'apparition des dragonniers, rien n'a changé au niveau des images que l'on a chacun face aux autres. Pour les dragons, les bipèdes peuvent être des proies, pour les bipèdes, les dragons peuvent servir d'armes...

- " Penses-tu que je suis si différent de l'image que tu as des dragons?.. "

Sa voix était très pesante. Xarog n'était pas un dragon qu'on amadouer avec ce genre de parole, et que l'on commence peu à peu à lui donner une image de peluche qui ne nous ferait pas de mal, mais qui pouvait être une terrible créature pour nous protéger. Le jeune dragon était plutôt loin de cette image là..

Pour la suite, Kaen s'enfonçait de plus en plus, dans l'image d'un jeune homme qui ne sait rien sur rien et qui part de façon suicidaire en voyage. S'il avait posé ce genre de question à un bipède, il aurait bien rit pendant un long moment. Mais le dragon n'était pas prompt à rire.. Ce jeune homme aurait bien besoin d'une carte pour pouvoir se guider. C'est un peu la base pour un voyageur qui arrive dans un lieu qu'il ne connait point. A cette allure, il va très vite se perdre. Savait-il depuis le début qu'il risquait de ne jamais pouvoir revenir chez lui?..

- * Compte pas sur moi pour te porter... * Pensa Xarog pour lui même.

En tout cas, la jeune femme venait enfin de donner son nom. Est-ce son vrai nom? Le dragon ne saurait dire si elle avait menti, mais dans tous les cas, une discussion est désormais plus probable qu'un combat. Cependant que dire? La créature draconique n'était pas très bavarde, et ne s'amusait pas à dire du tout et n'importe quoi. Il avait plutôt l'habitude de s'exprimait sur des sujets précis, ou du moment.

- " Je ne vous en voudrais pas si vous restez à distance.. D'où est-ce que vous venez? Vous ne semblez pas vraiment connaitre mieux cette endroit que lui... "


En effet, aucun des deux ne donnaient l'impression d'avoir déjà visité cette endroit. Xarog ne l'a pas réellement visité non plus.. Mais dans sa tête, il a des images d'un dragon qui survole la plaine Dorée. Son ancien ami lui en avait beaucoup montrée par rapport à d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neiliona-rpg.forumpersos.com
Thrydia Javandãr
Guerrier
avatar

Nombre de messages : 54
Âge : 28
Localisation : Dans la forêt la plus proche ~~
Emploi/loisirs : Protéger, chasser, dormir...
Date d'inscription : 22/10/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
25/100  (25/100)
Données:

MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   Lun 7 Déc - 7:37

Elle l'avait pris pour un appât, puis pour un bandit, et finalement, il n'était qu'un voyageur un peu inconscient... Voir même, très inconscient. A quoi pensait-il donc? Et que s'était-il imaginé? Thrydia le savait elle... Le monde était bien dangereux et cruel, sans aucune pitié pour ceux qui se méprenaient sur sa vraie nature.. Miil avait payé son insouciance de sa vie, même si pourtant, elle était une guerrière entraînée, expérimentée et redoutable... Tout pouvait arriver dans ce genre d'univers, surtout quand certains endroits étaient plus hostiles que d'autres... Surtout... quand l'imprévu s'en mêlait. L'imprévu, le pire ennemi du guerrier, même aguerri. Nul n'y était à l'abri, et les rapides évènements qui s'étaient présentés à Thrydia en était la preuve même... Il fallait qu'elle reste sur ses gardes, quoi qu'il arrive, quoi qu'il se passe...

Le dragon lui lança ce qu'elle pouvait appeler comme une 'pique', ou du moins, quelque chose qui y ressemblait. Exploitait-il le fait qu'elle avait peur de l'inconnu, cherchait-il à la déstabiliser pour mieux la vaincre? Si tel était le cas, cela confirmait ses doutes: il, du moins, ce dragon, se méfiait d'elle, et attendait visiblement un moment plus favorable pour attaquer. De quoi pouvait-il avoir peur? Son épais n'était sans doute pas assez résistante pour briser son armure, à moins qu'elle n'était bien moins solide qu'elle ne se l'imaginait? Dure question, d'autant plus que si elle avait tort, et qu'il ne disait ça juste comme ça, cela ferait une terrible méprise... Mieux valait répondre convenablement, tout en restant sur la défensive.... Sans doute pensait-elle trop, après tout? Non! On n'est jamais suffisamment préparé face à l'imprévisible...


"Je viens d'un village perdu dans la forêt, et même si je ne connais pas ces lieux, je sais d'où je viens, et je sais où je vais. C'est amplement suffisant pour moi."

Oui, même si elle ne connaissait pas cette région, elle savait où elle allait. Suivre la route à partir de l'emplacement d'2rion dans le ciel, et de la direction des ombres des objets et végétaux, c'était ce qu'on lui avait appris. Et c'était tout ce qui importait. Elle apprenait en se déplaçant, et n'hésiterais pas à demander son chemin en cours de route... Elle n'avait pas encore croisé de fermiers, mais... Sans doute cela arriverait-il tôt ou tard...? Regardant ce que faisait le jeune homme d'un œil discret, elle parla à la créature de son habituel regard inexpressif et sa sa voix froide:

"A mon tour de poser une question... Pour qu'elle raison êtes-vous intervenu..? Si ces hommes n'avaient pas eu peur, ils s'en seraient pris à vous..."

*Bien que je doute fortement qu'ils auraient réussit quoi que ce soit face à une créature telle que vous.* Pensa t'elle.

Une réponse claire, c'était tout ce qu'elle voulait. Et même si cette réponse la satisfaisait, elle resterait encore longuement sur ses gardes.. L'inconnu... N'est jamais facile à accepter, surtout pour une personne qui ne sais que peu de choses... sur le monde qui l'entoure. Et comme on le dit souvent... "Le monde est vaste, pas vrai?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Erion arrive, et moi je part. [Kaen et Xarog]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Linoa :: Andaros :: Plaine Dorée-
Sauter vers: