Jeu de rôle Médiéval-Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Escorte [Quête, seconde partie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hermia Métraton
Ange gardien
avatar

Nombre de messages : 75
Âge : 24
Date d'inscription : 25/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Escorte [Quête, seconde partie]   Dim 8 Nov - 14:11

Hermia s’était endormie bien vite, et avait paisiblement et profondément dormi pendant deux heures. Après cela, sa conscience et son instinct de survie lui dictèrent qu’il n’était pas prudent de dormir en mission, et elle eut un mal fou à se reposer durant la dernière heure. Elle se souvint avoir entendu du bruit, des pas plutôt, venir vers elle, et elle s’était levée par politesse pour les Nains qui venaient examiner rapidement sous sa bâche. Elle tenait mal debout et avait les yeux qui se fermaient, ainsi elle se recoucha immédiatement après et se rendormit au son des voix bourrues pour environ vingt minutes. Le réveil total arriva lorsqu’elle se sentit décoller du plancher et tirée en arrière. Elle se redressa, s’agrippa au sol et redevint alerte en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.
La descente l’excitait, elle aimait les sensations, et elle dut se retenir de ne pas crier. Elle ouvrit les ailes pour accentuer la poussée de l’air sur son corps. Lorsque le calme revint, elle se leva et remit sa cape. La matinée était proche. Elle regarda autour d’elle et trouva le changement de paysage assez notoire. Les bords du fleuves étaient boisés et un sympathique accueil attendait quiconque aurait décidé de faire un pas de travers. Il faisait froid, gris, et il y avait de quoi être maussade. Hermia ignora les tours de garde et regarda plus loin les conifères et arbres sans feuilles recouverts d’un manteau blanc refléter la lune.
Le paysage redevint enfin plus neutre, et plus inquiétant. Il n’y avait rien, rien d’autre que la nature, et accessoirement quelques bandits sur la route. Hermia ne doutait pas que leur mission commençait ici, et d’après Denrith, il y en avait pour quelques jours. L’ange n’espérait même pas échapper à une attaque. Lorsqu’elle jeta un coup d’œil au Nain, elle vit qu’il les observait en serrant les dents, ayant l’air de se demander s’ils allaient vraiment lui être utile. Hermia s’approcha de Dorian, et dit par-dessus l’eau qui séparait leurs barges ;

- Je monte un quart d’heure.

Puis elle s’envola à la verticale de sa propre barge, prête à piquer en cas de danger, et regarda au loin. Tout semblait calme et vide, mais un pressentiment nouveau commençait à monter en elle, et elle ne relâcha pas son attention une seconde, étant parfaitement consciente qu’une ange sans arme de lancer ou de tir, en hauteur, était une bénédiction pour un archer au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féles
Spécial
avatar

Nombre de messages : 33
Âge : 25
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiant
Date d'inscription : 30/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/5  (1/5)
Expérience:
50/100  (50/100)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Dim 8 Nov - 16:24

Féles était ravi de ce qu'il avait apprit, mais encore plus de reprendre la route. Quand ils reprirent leur chemin, le Léonin regardait le paysage, quand il vit des Nains s'agiter et s'accrocher à tout ce qui était stable. Par une sorte d'instinct, il suivit leur exemple, en s'accrochant à une sorte de grosse corde que deux Nains tenaient déjà, mais il l'attrapa bien un demi mètre au dessus de leur position, ce qui ne les gêna pas.

Il vit le navire pencher vers l'avant, puis accélérer. Il sentit le vent frais dans son pelage et l'excitation lui monter légèrement à la tête : la vitesse continuait à croitre, mais pas au point de risquer d'endommager le navire, et il prit cet évènement comme une attraction car quelque chose cassait le calme de voyage qu'ils avaient entreprit jusqu'à présent. Quand la pente sur laquelle ils se trouvaient redevint droite il y eut une secousse et quelques gerbes d'eau qui passèrent sur les cotés de la coque. Féles, bien que bien agrippé, faillit rentrer dans les deux nains, qui eux aussi s'étaient retrouvés dans une position instable. Le Léonin eut un rire nerveux en pensant qui s'il leur était tombé dessus, ils auraient eu certainement assez mal.

Il retourna dans le coin qu'il avait occupé une partie du voyage, bâton à portée de main, et se remit à somnoler. Les installations aux alentours le rassuraient, ils étaient encore protégés par des armes qui pouvaient percer la coque d'un navire et l'envoyer vers le fond sans trop de difficultés, c'est pourquoi il regarda les gravures quelques minutes pour se préparer à un possible futur combat. Il reprit conscience en frissonnant : il lui semblait que la température avait chutée. Il réajusta sa fourrure pour qu'elle le protège mieux du froid sans pour autant qu'il y ait une trop grande masse de poils par rapport à précédemment, et regarda autour de lui. Il commença à surveiller l'avant du navire, car il occupait le transport de tête. En jetant un regard derrière lui pour regarder comment se comportait l'équipage, il aperçu que l'un des deux Anges, il lui semblait que c'était la femelle, veillait sur les alentours, ce qui lui donna un peu plus de confiance. Le voyage allait bien se passer pour le Léonin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Websther
Mage
avatar

Nombre de messages : 720
Âge : 25
Localisation : Archipel d'Eolia, Nord de Zagorne
Date d'inscription : 29/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Mer 11 Nov - 11:43

Dorian se réveilla alors que les barges descendaient sur le viaduc. Il se leva, se frota les yeux et vit qu'ils avaient passé le Rempart. Du ce côté-ci, il était vraiment impressionnant. Il pivota sur ses pieds et se trouva face à l'empire de Thran-Reï. La partie la plus difficile du voyage allait se jouer ici. Devant eux s'étalait une immense plaine peu fréquentée séparée en deux par le fleuve où il passerait.
L'Ange prit un morceau de pain dans sa baloche et le mangea tranquillement. Une fois arrivés en bas du viaduc, il ne pourra plus être aussi calme. Au moment où repu, il avait fini son en-cas, les barges arrivèrent dans le fleuve et leur vitesse diminua.
Hermia le prévint qu'elle s'envolait quinze minutes pour surveiller les alentours.

"Il vaudra mieux que plus tard, tu restes plus près des barges pour soigner les blessés. Si tu voles trop haut, tu ne nous seras pas d'une grande aide."

Il la laissa s'envoler et lui-même, en quelques battements d'ailes, se retrouva sur le toit de la cabine de sa barge. Là, il avait une meilleure vue des alentours - certes pas aussi bien que ce qu'avait Hermia en ce moment - qui lui permettrait de prévenir l'équipage d'une quelconque attaque de son côté.
Dorian vit que le léonin était calme et serein, posté à l'avant du convoi. Ce dernier se retourna sans doute pour regarder où étaient positionnés ses autres compagnons de voyage. Websther lui fit un signe de la tête. L'Ange remarqua que quelque chose avait changé chez le léonin mais il n'aurait su dire quoi. Il paraissait plus... épais. Etait-ce sa fourrure ? Dorian mit finalement ce doute sur le compte de la fatigue et de l'obscurité.

Il leva la tête et vit qu'Hermia voletait dans les airs, à l'affût d'un attaquant. Même si elle était particulièrement agaçante, il fallait avouer qu'elle avait bon fond. Dorian, puni par les vieillards de la Citadelle, devait s'occuper d'elle. Durant combien de temps ? Ce n'était pas stipulé mais il devait faire la nourrice. Comme Madame Hermia ne connaissait rien du monde, il avait trouvé judicieux de la trimballer d'un bout à l'autre de Neïliona. Ils étaient passés par Yalvin puis avait longé Lenastel - là où ils s'étaient engagés dans l'escorte - puis la Plaine Fortifiée pour enfin arriver au lac Steros. Dorian, d'un naturel peu bavard, n'avait pas beaucoup parlé durant le voyage mais Miss Peste avait déblateré sa loghorrée des jours et des jours jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus. Et au-delà encore. Mais bon, elle était bien brave tout de même, Hermia. Il s'était lié à elle (enfin... pas trop non plus) et l'avait prit littéralement sous son aile plus d'une fois. C'était lui qui lui fournissait à manger, qui s'était occupé d'elle lorsqu'elle avait été malade et qui devait la protéger sur les routes. Mais surtout, ce qui avait sans doute le plus plut à Hermia, c'était les histoires à propos de ce monde qu'il lui avait raconté lors de leurs marches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 04/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Dim 15 Nov - 13:47

Une grisaille triste et monotone domina le paysage le paysage durant toute la journée. C’est à peine si le crépuscule apporta une légère touche de couleur à cette atmosphère déprimante. La fine couche de nuages qui tapissait le ciel jusqu’à l’horizon se nuança de rose et d’orangé avant de plonger dans les ténèbres. Le mauvais temps dissimulait alors la lune et les étoiles, aveuglant totalement les navigateurs. À contrecoeur, Denith autorisa son équipage à allumer des torches. Aux alentours de minuit, une neige légère se mit à tomber, ajoutant à l’inconfort des passagers. Le capitaine n’était plus maintenu éveillé que par le stress. De jour, à chaque fois que le fleuve faisait un virage brusque entre deux collines, se mains étaient crispées par le stress. De nuit, alors qu’on avait peine à voir les rives et que le froid clouait les deux anges au sol, il se sentait plus vulnérable que jamais.

Ils n’étaient que deux sur la petite embarcation qui glissait doucement à la suite du convoi. Deux petites voiles teintes en noir suffisaient largement à leur locomotion, vu la lenteur de leur cible. Ils maintenaient par sécurité une distance de deux cent mètres entre eux et la dernière barge. Même la vue nocturne des nains ou l’ouïe développée d’un elfe n’aurait pu les déceler. Seul un elfe noir aurait réellement pu les voir à cette distance et dans l’obscurité la plus complète, mais ils savaient pertinemment que les chances pour qu’un tel évènement se produise étaient infimes :

- Les nains employaient rarement des elfes
- Les elfes noirs étaient très rares
- Personne ne pouvait s’attendre à subir une « embuscade par l’arrière » et non par l’avant. Autrement dit, même s’il y avait eu quelque un susceptible de les voir à bord, il aurait sondé l’avant et les cotés mais pas le sillage du convoi.

Moran et Genjil attaqueraient certainement dans trois ou quatre heures. Le temps d’atteindre l’endroit du fleuve où se trouvait leur embuscade « par l’avant », régulière, pour réaliser une parfaite embuscade « en sandwich ». De plus, dans quatre heures, l’équipage se serait fatigué à scruter vainement les ténèbres autour d’eux, tandis que les deux assaillants n’auraient pas dépensé la moindre énergie, emmitouflés comme ils l’étaient dans leurs épais manteaux de fourrure.

[Hors jeu : S'il vous plaît, n'essayez pas de faire que vos personnages décèlent l'attaque avant qu'elle ait lieu, par ce qu'ils n'ont aucun moyen d'y parvenir. Je ne veux pas de "comme par hasard" (à part si bien sur vous trouvez un moyen très plausible et logique pour que ce soit effectivement le cas).]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermia Métraton
Ange gardien
avatar

Nombre de messages : 75
Âge : 24
Date d'inscription : 25/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Dim 15 Nov - 17:03

Hermia redescendit au sol après avoir voleté en regardant autour d'eux. Ce fut ensuite à Dorian, puis à elle, et ainsi de suite. Un ange n'avait pas l'habitude de voler la moitié du temps, et Hermia se sentit vite épuisée. Sitôt le pied au sol, elle étendait ses ailes et s'allongeait parfois sur le dos, lorsque des crampes la prenaient. Néanmoins, cela ne dura pas très longtemps, car en fin de matinée le brouillard se leva pour ne plus se dissiper. Hermia, jusque-là utile uniquement pour sa surveillance aérienne, devint tout simplement inutile. Son tour viendrait pendant la bataille, et surtout après. En attendant, elle était sans cesse aux aguets, dans le noir, l'humidité et le froid. Elle attendit la levée de la brume pendant des heures, emmitouflée dans sa cape trempée, mais cela ne vint jamais. Rester prostrée aurait pu l'aider à récupérer ses forces, mais les conditions étaient si médiocre qu'elle décida finalement d'aller voir les autres. Elle fit venir un Nain sur sa barge pour qu'il lui parle plus en détail des attaques dont il avait été victime, des modes de fonctionnement des pilleurs etc... Pendant ce temps, elle arpentait son bateau pour se réchauffer. Le nain, finalement, finit pas avoir pitié d'elle et lui donna une couverture en poils bien épaisse qu'ils gardaient sans doute pour se protéger en cas de météo particulièrement agressive. Hermia abandonna sa cape pour le présent du Nain en lui promettant de ne pas l'emporter avec elle. Il prit congé et repartit à son poste, nerveux. L'Ange remarqua que leur guide, lui aussi, s'inquiétait. Elle ne pouvait le voir que lors de certaines fluctuations du brouillard, et son expression était révélatrice. Elle se demanda s'il n'allait pas mourir avant la fin du voyage, étant donné l'étendue du passage dangereux. Mais voir ce Nain si sûr de lui défaillir, Féles aux aguets et Dorian ailleurs commença à inquiéter Hermia. La tension montait au fil des jours, et il y avait toujours cette brume épaisse.
Le plus souvent, on n'entendait rien d'autre que les barges glissant sur l'eau. Personne ne disait mot, de peur de se faire repérer, ou étant trop concentrés, sans doute. Hermia avait commencé à essuyer ses poignard très souvent pour leur éviter des dégâts à la garde depuis que la neige s'était mise à tomber. Elle avait l'impression d'être dans un autre monde, seule. Elle essayait quelques fois de percevoir les bruits, le moindre d'entre eux, et elle s'endormait généralement au bout de deux heures. Son sommeil était si léger qu'un chuchotement ou même ses propres battements cardiaques la réveillaient en sursaut. Elle dormait mal, mais elle dormait. Elle évita de quitter sa barge une seule fois, ne voulant pas déserter l'arrière du convoi.
Un jour, Hermia se saurait dire si c'était le jour ou non, elle entendit Denrith chuchoter que son appréhension augmentait à chaque fois qu'ils approchaient d'un certain coude déformant le cours d'eau. Elle l'écouta confier ses peurs à un autre Nain, sans doute, puis remonta la couverture ses épaules pour libérer ses mouvements, battit doucement des ailes pour les échauffer et attendit sans bouger de voir si les peurs du Nain se confirmeraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féles
Spécial
avatar

Nombre de messages : 33
Âge : 25
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiant
Date d'inscription : 30/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/5  (1/5)
Expérience:
50/100  (50/100)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Dim 15 Nov - 18:55

Le Léonin avait particulièrement mare d'attendre. Chasseur de nature, il était pourtant habitué à la patience, et il savait que son impatience risquait de lui attirer des ennuis. Non, ce qui l'énervait par dessus tout, c'était qu'il n'y voyait rien, que son pelage était trempé par la neige et qu'il était entouré par des nains qui commençait à puer la peur. Féles rageait. Il essaya de se détendre en contractant puis décontractant ses poings, puis en sautillant légèrement, ce dernier mouvement servant aussi à enlever le surplus d'eau sur son corps. Le sol autour de lui était désormais inondé.

*Qu'est-ce que je fais là? Vu où nous sommes, il reste que peu de temps avant que l'on sorte du fleuve. Bon, mettons un peu d'ambiance?*

Le Léonin risquait de se faire littéralement engueuler par son supérieur vu le bruit que ce qu'il comptait faire allait déclencher, mais peu importe, si le navire était dirigé par des Nains stressé, il risquait d'avoir quelques ennuis, alors que s'il était dirigé par des Nains motivés, bien qu'un peu inattentif, le voyage semblerait plus rapide et plus intéressant. Il alla voir un Nain derrière lui, et fit en sorte d'en prendre un assez costaud, mais pas le plus, il voulait que le plaisir dur un peu, qu'il y ait plusieurs round...

"Bien, j'ai entendu dire que les Nains avaient une force aussi grande qu'ils étaient petits, ça te tente qu'on vérifie ça par un bras de fer?"

Cette phrase empêchait le Nain de refuser, car il se montrerait couard et déshonorerait son peuple, c'est pourquoi il n'eut d'autre choix que d'accompagner le Léonin à coté d'un tonneau qui servirait de table où poser les coudes. Ils s'agenouillèrent tous deux, et le Léonin du quand même se baisser pour être bien stable, alors que le nain devait se tenir le plus droit possible. Le Léonin avait bien choisit son partenaire : il réussit à le battre, mais avec tout de même quelques difficultés : les marins avaient l'habitude des taches physiques. Il poussa un léger rugissement de plaisir et remercia son partenaire. Comme il s'y attendait, un plus costaud voulut s'imposer et il y eut vite un petit attroupement autour du tonneau, qu'ils durent décaler pour permettre à plus de monde de voir.

Presque tout le monde y passa, et certains se mirent à lancer des paris, jeu très plaisant pour cette catégorie de la population. Féles crut que certains allaient vite s'échauffer et hausser le ton et qu'il devrait interrompre le jeu, mais tout ce passa dans une ambiance bonne enfant. Au bout d'une vingtaine de minutes, quelqu'un proposa que ceux qui perdent devaient retourner à leur poste, et ainsi tout le monde repartit à sa place dans la demi heure qui suit. Féles, qui aurait put rester dans les derniers, décida de partir au milieu des éliminatoires. S'il restait jusqu'à la fin, il risquait de tomber sur quelqu'un qui lui cause un problème et il devait absolument rester en pleine forme jusqu'à la fin du trajet.

L'équipage semblait remotivé par cet épisode et Féles s'était suffisamment échauffé pour rester en éveil pour une bonne partie du voyage sans trop ressentir de fatigue. Il espérait que ce serait aussi le cas de l'équipage. Il remarqua cependant quelque chose, l'ambiance était plus détendu et il entendait même quelques rires de temps en temps. Le Léonin en oublia le froid et il se positionna prêt de la barre où il pouvait entendre et voir la majorité des choses se passant sur le navire. Avec ces conditions météo, il ne servait pas à grand chose pour guetter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Websther
Mage
avatar

Nombre de messages : 720
Âge : 25
Localisation : Archipel d'Eolia, Nord de Zagorne
Date d'inscription : 29/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Mar 17 Nov - 0:02

Dorian résistait au froid tant que faire se peut. Il sautillait sur place, voletait de temps en temps pour se réchauffer ou rentrer en cabine une petite minute pour absorber de la chaleur puis réaffronter le froid de la nuit. S'il y avait bien quelque chose que Dorian détestait c'était... et bien, en premier la chaleur mais en deuxième position le froid. C'était atroce. Dorian aimait beaucoup la fraîcheur mais là, ça devenait complètement inhumain ! Et encore, ça devait être pire en altitude. De plus, le froid était très mauvais pour le vol car d'une part le froid brûlait le visage avec la vitesse et d'autre part car ça gelait les ailes et les muscles et pouvait entraîner une chute, souvent mortelle. Websther se remémora bien de contes qu'il avait lu à ce propos.
L'Ange sortit de la cabine et se frictionna le nez avec quatre de ses doigts. A l'avant, il entendit les voix tonitruantes des Nains. Il vit qu'ils s'amusaient avec le Léonin. Dorian trouva ça aberrant.

"Face à des assaillants, je ne pense pas que nous pourrons négocier les marchandises que nous sommes censé défendre par des concours de bras de fer, Féles."Cria-t-il pour qu'il puisse entendre.

Non mais.

Websther retourna à son poste de surveillance, à savoir l'extrémité de la barge. Il regarda les plaines s'étaler devant lui, jugeant inutile de vérifier l'arrière du convoi. Il jeta un coup d'oeil à Hermia qui était emmitouflée dans une grosse couverture de poils. Elle regardait l'arrière d'un regard vide. Il l'appella. Elle tourna la tête.

"Ca va ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 04/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Lun 23 Nov - 21:39

De sa propre barge, Denrith entrevoyait une agitation à bord de l’embarcation de Féles. Plusieurs silhouettes se devinaient à la lueur dansante des torches. Le capitaine se demanda vaguement se qui se passait et quelles en étaient les causes, mais en réalité cela lui importait peu. La seule chose qui comptait, c’était que des membres d’équipage avaient quitté leurs postes. Et ça, c’était inacceptable. Rongé à la fois par l’inquiétude et la fatigue, il quitta néanmoins sa position à l’avant de sa propre embarcation pour aller résoudre le problème.

En s’approchant de la barge de Félès, il put entendre des bribes de conversation, mais ne parvint à comprendre de quoi il était question que lorsque un des deux anges, le mâle, prit la parole :

"Face à des assaillants, je ne pense pas que nous pourrons négocier les marchandises que nous sommes censé défendre par des concours de bras de fer, Féles."

Un concours de Bras de Fer ? Denrith ressentit soudain une pulsion meurtrière à l’égard du léonin pour avoir distrait son équipage de son travail. Ses muscles se crispèrent, et il faillit plonger à l’eau pour rejoindre la barge à la nage. Bien évidemment, cette réaction était dictée uniquement par le stress et l’épuisement nerveux. S’il avait sauté dans cette eau à 5°C, il serait mort en quelques minutes. Denrith s’affaissa sur une caisse près de lui et respira profondément plusieurs fois pour retrouver son calme. Après y être à peu près parvenu, il reconsidéra la situation : Ce n’était peut être pas si mal que le léonin réchauffe un peu les membres d’équipage par ses conneries. Mêmes surpris par une attaque à se moment précis, ils seraient certainement plus alertes en ayant réchauffé leurs muscles auparavant qu’en étant restés passivement en position, à moitié pris par le sommeil. Denrith n’était qu’à moitié convaincu par sa propre explication, mais il s’en servit comme excuse pour regagner sa propre position la conscience à peu près tranquille. Il aurait tout de même préféré que Félès cesse de faire le con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermia Métraton
Ange gardien
avatar

Nombre de messages : 75
Âge : 24
Date d'inscription : 25/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Sam 28 Nov - 15:32

Hermia était presque pétrifiée. La couverture était très chaude, mais n'allait pas jusqu'à ses pieds. Ceux-ci souffraient, ainsi que le visage de l'Ange, qui s'interdisait de quitter les alentours des yeux plus de quelques secondes. Elle ne se rendait pas compte du temps qui passait, tout était calme. Mais à un moment, elle entendit des bruits et des cris provenant de derrière elle, soit de l'avant des barges. Elle reconnut la voix tonitruante de Féles, et des voix de Nains. Que pouvaient-ils bien faire? L'Ange n'eut pas l'idée d'aller voir. Tout ce qu'elle pensait était qu'avec un tel bruit, il lui était impossible de percevoir les remous de l'eau à l'arrière. Aucune visibilité, aucune ouïe. Super. Hermia prit cela assez mal. Il était plutôt mauvais de rester cloîtré et immobile, comme elle, mais à cet instant elle sentit qu'elle serait la seule à pouvoir percevoir une attaque avant qu'il ne soit trop tard. Enfin si, il y avait Dorian, à côté, qui d'ailleurs cria à Féles d'arrêter ça.
Il lui demanda comment elle allait, et elle se tourna nerveusement vers lui. Elle fut tirée de ses pensées brutalement.

- Oui ça va, ça va... Si seulement certains pouvaient juste cesser de faire du bruit là derrière, parce que déjà on y voit rien, mais à cause de vous on entends plus rien non plus!

Elle avait crié cette dernière phrase en se retournant vers Féles et les Nains, en prenant soin de se décaler le plus possible de sa position d'origine, avant de reprendre sa place. Si on voulait la viser dans la brume en suivant sa voix, on ne la toucherait pas. Son cri était assez peu discret, mais vu le bruits que les autres faisaient depuis longtemps, ils avaient du être repérés depuis longtemps. Pour Hermia, il était évident que tout allait se jouer dans peu de temps, ils n'étaient pas seuls. Elle s'empressa de se re-concentrer, en bougeant les pieds pour éviter qu'ils ne gèlent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féles
Spécial
avatar

Nombre de messages : 33
Âge : 25
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiant
Date d'inscription : 30/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/5  (1/5)
Expérience:
50/100  (50/100)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Sam 5 Déc - 19:34

Féles avait très bien entendu les réprimandes de ses camarades, mais savait pertinemment que les risques étaient minimes : si ils devaient se faire repérer, les 5 cargos ne seraient de toute manière pas passée inaperçue, sauf pour des débutants manquant particulièrement de capacité et qui ne réussiraient pas très vite dans le métier... De plus, le jeu n'avait pas durée suffisamment longtemps pour qu'on puisse préparer une véritable embuscade, sauf si elle étaient déjà mise en place, auquel cas l'attaque serait arrivée à cet endroit précis quoi qu'il arrive. Dans la tête du Léonin, son action ne présentait aucun risque, ou du moins ils étaient négligeable car il aurait été capable de se défendre et de protéger le navire tout de même.

Seulement, les reproches de ses camarades le touchaient quand même : il allait un peu perdre la confiance du groupe et passer pour un rustre préférant s'amuser que faire son travail correctement, alors que c'était tout à fait faux. C'est pourquoi il entreprit de trouver un moyen de se rattraper. Il commença par se remémorer les caractéristiques de ses compagnons, à savoir que l'un était muet, que deux autres étaient des anges, qu'il trouvait en un sens particulièrement imbu d'eux même, surtout le mâle qui se disait là pour veiller sur la femelle, alors qu'il semblait tout aussi faible qu'elle, mais il espérait se tromper sur les deux sujets.

Bref, que de choses inutiles pour cerner correctement leur personnalité, c'est pourquoi il décida que le meilleur moyen de se faire pardonner était de finir la mission avec un comportement irréprochable et des actions exemplaires, ce qui n'était pas gagner : ça signifiait principalement qu'en cas d'attaque il soit le premier sur l'ennemi, qu'il abatte le double d'ennemi de n'importe lequel de ses compagnons, voir eux tous réunis, et qu'il n'y ait aucune perte sur son navire... Non, c'était impossible... Au moins, il ferait de son mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 04/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Mer 16 Déc - 17:58

Cela faisait maintenant plusieurs heures que tout était revenu au calme à bord du convoi. L’escorte comme l’équipage, à moitié endormis et pris par le froid, n’exerçaient plus qu’un vague simulacre de vigilance. Au moment où Moran s’apprêtait à céder son tour de garde à son compagnon, il perçut le signal du groupe situé en aval. Le mage de la troupe lui avait auparavant donné une pierre polie, tracée d’un unique symbole noir. Le glyphe s’illumina faiblement durant quelques secondes avant de s’éteindre. L’heure était arrivée.

Que ce fut pour lancer l’attaque ou prendre son tour de garde, l’effet fut le même pour Genjil : il fut réveillé sans ménagement par son collègue et dut s’extirper à grand regret de sa couverture. Moran ne pouvait rien faire sans lui : il était incapable de d’accoster le convoi sans être repéré. Genjil était un excellent navigateur. Moran, lui, se chargerai de tout une fois sur la barge.

La petite barque aux voiles noires glissa donc doucement vers la dernière barge du convoi. Une partie des passagers somnolant, l’antre le regard tourné vers l’avant, personne ne détecta leur approche. Un petit « toc » inaudible au milieu des clapotements du fleuve fut le seul signal de leur accostage. Une fois leur embarcation collée à la barge, Moran escalada la balustrade, passa pendant une fraction de seconde près de la lueur d’une torche et, se dissimula dans un recoin sombre entre deux énormes caisses. Genjil exerça alors une pression contre la coque de la barge abordée, éloignant ainsi sa propre embarcation de la cible. En un rien de temps, le frêle esquif avait disparu dans les ténèbres. Moran était seul.

L’assaillant resta une ou deux minutes immobile dans sa cachette, par simple mesure de précaution. Puis il s’étira, chauffa ses muscles pour être prêt à agir, et partit en quête de l’escorte censée surveiller l’embarcation. À l’arrière tribord de la barge, il tomba sur un membre d’équipage qui somnolait à la lueur d’une torche. Moran vérifia que personne ne se trouvait aux alentours, puis frappa le nain avec une matraque avant de tirer son corps dans la pénombre. Il cacha sa victime sous un tas de cordages, puis repris sa progression. Il neutralisa ainsi 4 autres nains (la moitié de l’équipage). Les trois premiers se laissèrent assommer, mais le dernier, plus robuste et moins endormi, ne fut qu’étourdi par le coup porté. Moran lui trancha donc proprement la gorge puis, pour éviter que du sang ne se répande partout, il lui entoura le cou de sa couverture. Satisfait de cette éponge improvisée, il cacha la dépouille à la manière des autres nains.

À la sixième tentative, il tomba finalement sur sa cible. Ne la voyant que de dos et enveloppée dans sa couverture, il la prit pour une humaine. Debout près de la balustrade, elle tentait courageusement de se maintenir éveillée en agitant ses membres engourdis. Le risque était trop grand pour tenter une attaque frontale : Hermia se trouvait à l’avant de la barge, éclairée par deux torches. Moran opta donc pour l’assaut à distance. Il sortit son couteau de la gaine accrochée à sa jambe droite, le même qui lui avait servi à égorger cinquième nain. Toujours dissimulé par la pénombre, il projeta puissamment l’arme vers l’ange, à la hauteur du cœur (son coup favori). Si Hermia avait été humaine, la lame aurait traversé son dos et percé l’organe vital, causant sa mort immédiate. Mais ce que Moran ne pouvait pas voir, c’est que sous sa couverture se trouvaient ses deux ailes. Le couteau, affûté comme un rasoir, traversa d’abord la couverture, puis se planta de tout son long dans son aile gauche, parvenant même à entailler le dos et l’omoplate…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermia Métraton
Ange gardien
avatar

Nombre de messages : 75
Âge : 24
Date d'inscription : 25/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Lun 21 Déc - 14:38

Hermia restait vigilante, les mains serrées sur ses poignards. Elle savait que bientôt, il allait se passer quelque chose. Elle était aux aguets, engourdie. Elle entendait parfois Dorian bouger quelque part, invisible. Tout était morne et gris, une situation parfaite pour une embuscade. Elle était une cible de choix, plutôt faible, bonne à guérir, surtout. Aucune expérience, également. C'est sûrement pour cela qu'Hermia, malgré sa vigilance, n'arriva pas à déceler la présence de l'intrus. Elle ne vit ni le signal, ni l'embarcation, ni aucun des elfes, rien. Pas jusqu'à ce que l'elfe embusqué ne se trouve derrière elle. Alors, ses oreilles frémissant, elle entendit la lame... Il était trop tard pour elle, mais elle eut une demie seconde pour faire défiler les runes dans sa tête.

Son hurlement transperça la pénombre. Elle avait l'aile gauche en sang, ainsi que le dos. L'elfe avait mit tant de force que cela transperça son armure. La douleur était insupportable, et cela la réveilla tout à fait. Elle sentit son sang la brûler de l'intérieur. Dans sa tête, toutes les runes étaient en place plus vite qu'à l'accoutumée (cf capacité spé). Tandis que l'agresseur retirait sa lame, elle se retourna et mit sa main en plein sur son visage. Une lumière d'une étrange puissance, blanche, jaillit devant les yeux de l'elfe, qui serait aveuglé pendant une longue minute. Si l'elfe s'était attendu à ce que sa victime ne s'écroule pas, il aurait bondit au loin... mais l'effet de surprise était aussi du côté d'Hermia, encore capable de se battre.
Elle sortit un de ses poignards avec la main gauche (qui était encore crispée sur l'arme), et tandis que sa main droite se retirait du visage de l'agresseur, elle enfonça l'arme dans son épaule jusqu'à la garde dans un mouvement latéral.
La blessure étant encore chaude, elle pouvait bouger. Mais bientôt la plaie sècherait, rendant tout mouvement encore plus insupportable, et son corps la lancerait. Elle avait besoin d'aide pour s'occuper de l'elfe afin de pouvoir se guérir elle même. Sans compter qu'elle était là pour guérir les autres, avant tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féles
Spécial
avatar

Nombre de messages : 33
Âge : 25
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiant
Date d'inscription : 30/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/5  (1/5)
Expérience:
50/100  (50/100)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Lun 21 Déc - 15:09

Féles entendit un hurlement transperçant le silence de cette nuit. Il reconnut une voix de femme. Hermia était, d'après ce qu'il en savait la seule femme à bord, elle était donc la seule à avoir put crier de la sorte. Une attaque? Certainement, malheureusement l'emplacement auquel il se trouvait l'empêchait d'aller aider sa camarade, pensant que l'autre Ange serait plus à même d'aller la secourir par la vois des airs ou alors que le chef de leur équipage irait lui envoyer du renfort. Le Léonin devait traverser deux navires avant de l'aider, ce qui était particulièrement stupide : on pouvait attaquer l'avant pendant qu'il était partit et il serait arrivé bien trop tard si l'ennemi avait les capacités nécessaires pour vaincre ses compagnons.

Il vit la lumière émaner du navire de Hermia. Il décida de ne pas regarder plus longtemps dans cette direction : il s'était habitué à l'obscurité, regarder cette lumière lui ferait perdre cette habitude. L'attaque commençait, c'est tout ce qui importait le Léonin. Il fit gonfler sa fourrure pour se protéger un peu mieux à toute attaque. En son fort intérieur, il était dégouté par son ennemi : attaquer dans le dos était particulièrement lâche, il espérait que certains agresseurs étaient plus loyaux, qu'il puisse s'occuper d'eux, car rester inactif pendant que ses compagnons se battent lui semblait plus qu'affreux.

il serra plus fort son arme improvisée et attendit avec un calme cachant une froide colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Websther
Mage
avatar

Nombre de messages : 720
Âge : 25
Localisation : Archipel d'Eolia, Nord de Zagorne
Date d'inscription : 29/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Mar 22 Déc - 17:47

Soudain, un cri déchira le silence nocturne. C'était Hermia. Dorian le reconnut tout de suite car c'était évidemment la seule femme à bord mais surtout parce qu'il l'avait déjà entendue crier ainsi lors de leur marche pour venir ici. Alors qu'ils étaient dans la forêt, elle s'était salement amochée après être tombée dans un petit fossé. Websther, pourtant à l'affut, n'avait entendu personne et d'aucun s'accorderait qu'il avait été très sérieux lors de sa surveillance.

"Hermia !"

Etant sur la barge mitoyenne à celle de la jeune Ange, il s'autorisa à aller l'aider, au risque de laisser la sienne sans défense. En un battement d'ailes, il se retrouva aux côtés d'Hermia. A côté, un elfe se tordait de douleur, les mains sur les yeux. Apparement, l'Ange l'avait aveuglé - sans aucun doute par magie. Dorian sortit son épée de son fourreau, la prit à deux mains et la tendit au-dessus de la poitrine de l'assaillant d'Hermia. D'un mouvement sec et précis, il l'enfonça dans son corps. L'elfe cria, presque aussi fort qu'Hermia auparavant. L'elfe, ayant les mains occupées à couvrir la blessure de son épaule, ne pouvait même plus réagir. Pour l'achever en beauté, Dorian grava dans son esprit un sortilège visant à faire chauffer la pointe de métal de son arme. Le rougeoiement éclaira faiblement la nuit tandis qu'une sale odeur de chair brûlée s'échappait du corps de l'elfe en train de finir son agonie. Plus plus rien. A nouveau le simple clapotis du fleuve.
Dorian ressortit son épée, pivota sur ses pieds et s'envola. De là, il pouvait voir si quelqu'un à l'arrière du convoi allait attaquer car évidemment, l'elfe n'était pas venu seul. A une quinzaine de mètres, il cru voir une petite embarcation. Par sécurité, Dorian s'approcha et vit un être à l'apparence humanoïde (homme ? elfe ?) en train de ramer doucement dans le sens opposé au convoi. L'Ange casta un sortilège et une fois celui-ci prêt, il envoya un boule de feu sur le petit bateau. Entendant le bruit du choc, il retourna sur la barge. Il ne chercha même pas à savoir si la boule de feu avait touché l'homme ou le bateau car même si ce dernier était vivant, il ne ferait pas long feu dans les eaux glaciales du Multani. Alors qu'il se posa sur la barge d'Hermia, il plonga son épée dans le fleuve pour finir de la refroidir.

"Comment vas-tu ? Tu penses pouvoir arriver à soigner ta blessure ?"

_________________
_________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 04/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Mar 12 Jan - 23:48

Dorian venait de One Shot Moran. Malgré le fait que ce dernier n’ai pas réussi à éliminer sa cible et à prendre le contrôle de la barge, Hermia avait été sévèrement blessée et l’équipage en grande partie neutralisé. Tandis que Dorian s’efforçait de panser les blessures de sa camarade (rendues plus dangereuses par le froid ambiant), le convoi atteignit le point du fleuve où devait se dérouler l’embuscade « par l’avant ».

C’est alors que deux volées de flèches fusèrent de part et d’autre de la rive. La nuée de projectiles était rendue visible par l’étrange éclat bleuté qui en émanait. Des cris d’alerte retentirent, et les quelques membres d’équipage qui en eurent le temps se mirent à couvert.

Mais peu de flèches touchèrent les embarcations. La grande majorité tomba dans le fleuve sur les flancs du convoi. Les passagers augurèrent tout d’abord que leurs assaillants ne savaient pas viser, ou que le vent glacial avait dévié les projectiles. Mais soudain, l’eau entourant le convoi se changea en glace, emprisonnant chacune des cinq embarcations. Une deuxième vague de projectiles vint compléter l’opération en créant plusieurs passerelles de glace entre le convoi et la berge, immobilisant les barges au milieu du fleuve.

Des projectiles magiques, se dit Denrith. Des armes Thran…

De leur coté, les assaillants étaient au nombre de huit. Postés de part et d’autre du fleuve, ils se divisèrent en deux groupes et se lancèrent à l’assaut en utilisant les ponts de glace.

[Hors jeu]Voici un schéma de la configuration du terrain :

Spoiler:
 

Informations diverses :

Spoiler:
 



Statistiques des adversaires :


Spoiler:
 

Bonne chance ! N'oubliez pas que vous avez les nains pour vous aider, servez vous du terrain si possible et n'hésitez pas à vous replier d'une barge où vous perdez le contrôle de la situation. Faites preuve de stratégie vous avez tous des compétences particulières. Faites équipe ^^[/Hors jeu]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Websther
Mage
avatar

Nombre de messages : 720
Âge : 25
Localisation : Archipel d'Eolia, Nord de Zagorne
Date d'inscription : 29/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Mar 19 Jan - 23:33

Dorian vit soudain des petites lueurs bleues traverser le ciel. On aurait pu croire qu'il s'agissait en fait de grosses boules de neiges... mais lorsque les lueurs tombèrent dans l'eau, il y eu comme un bruit de cristallisation, le même son que lorsqu'il gelait l'eau. L'Ange lâcha la main de Hermia qui souffrait et se dirigea à grandes enjambées vers la proue de la barge. Il baissa la tête et vit que l'eau était gelée. Soudain, tout s'éclaircit dans son esprit. Des sortilèges - ou des flèches ensorcelées, peu importe - avaient gelé l'eau et une embuscade qui devait travailler de paire avec l'elfe qu'il venait d'achever les attaquer. Websther casta un puissant sortilège de lumière. Il grava dans son esprit la rune Lumière ainsi que celles de la Durée et de la Localisation spatiale. Il plaça son sort au-dessus de l'ensemble des barges et infusa un maximum la puissance. Du point de vue de la durée, il décida de le faire durer le plus longtemps possible, soit 3 ou 4 minutes. Il aurait pu le faire tenir plus longtemps mais il ne devait pas trop se fatiguer. Afin de ne pas s'épuiser lors de l'infusion, il se permit de pomper dans les pierres de magie autour de lui. Il grava un système rudimentaire de pompe énergétique autonome pour ne pas avoir à s'en occuper. Étant doué en calcul, le tout lui prit une quinzaine de secondes durant lesquelles les ennemis avaient sans doute avancé. Il espérait seulement que marcher sur la glace devait être difficile et qu'ils y étaient allé lentement. Une fois son sortilège prêt, il le lança. Soudain, une puissante lumière apparut dans le ciel, à cinq mètres au-dessus du convoi. La lumière éclairait bien sur un rayon de quatre à cinq mètres. Tout était évidemment plus clair.
Sur le flanc gauche, il y avait deux personnes qui marchaient sur le pont de glace et qui s'apprêtaient à sauter sur la première barge. Il distingua deux personnes sur la rive. A droite, il y avait trois assaillants, dont un Léonin visiblement. Voyant qu'il tenait un arc, Dorian se mit en tête de s'en occuper. Le Mage se retourna et dit doucement à Hermia :

"Va te cacher à l'intérieur de la barge, tu es notre seule Guérisseuse et je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose. Essaie de te soigner aussi."

Il ne regarda pas si elle faisait ce qu'il avait dit et s'envola. L'air glacial, mêlé à la neige et au vent n'offraient pas des conditions de vol extraordinaires mais il avait connu pire. Le plus gros problème à terre était que les plumes de ses ailes gèlent et l'alourdissent. Heureusement, il s'était tenu à l'abri, au chaud durant un bon petit moment.
De là-haut, il vit qu'un Nain téméraire sauta comme une furie sur le premier ennemi. Websther plongea en piquet tout en castant activement une boule de feu. Par manque de temps, il ne put mettre la Rune qui permettait de donner la forme sphérique au sort et cela se matérialisa par une gerbe de flammes qui touchèrent de plein fouet le Léonin. Espérons que ses poils soient un bon combustible...
Le froid était trop perçant et douloureux et Dorian dut se poser en catastrophe et non sans mal sur la barge de Zephir. Le Neï était roulé en boule au coin des pierres de magie.

"Fais en sorte de parer les sortilèges du Mage. Sinon, on sera vraiment dans la merde."

_________________
_________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermia Métraton
Ange gardien
avatar

Nombre de messages : 75
Âge : 24
Date d'inscription : 25/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
60/100  (60/100)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Dim 24 Jan - 16:07

[HJ: Ventus, thanks d'avoir sauté mon tour. Tu mets 1 mois à rep et nous on devrait mettre 2 jours? Et sans me prévenir... Je veux bien admettre que mon perso ne te semble pas de première utilité à présent, mais je ne crois pas que ce soit une raison.]

Hermia s'était reculée en chancelant lorsque Dorian avait transpercé l'ennemi avec sa lame. Presque tout son corps se recouvrait de sang, hormis son visage, qui ne tarda pas à être lui aussi souillé lorsqu'elle dégagea les cheveux de son visage avec son coude. Elle percevait à peine Dorian. Toute son attention était concentrée sur la douleur fulgurante qui arriva d'un coup, le soin de sa blessure, et les autres mouvements autour d'eux. Elle se concentra, n'hésitant pas une seconde à puiser dans l'énergie des pierres près d'elle, et grimaça de douleur en reconstituant succinctement son aile abîmée. Elle ne pourrait sans doute pas voler pendant la bataille, mais au moins ne saignait-elle plus. Elle avait évité de dépenser trop d'énergie à se soigner pour être prête à aider les autres, mais à ce moment précis son esprit était embrouillé par la douleur mêlée à la difficulté de manier correctement ses sorts dans cet état. Elle arrêta quand elle jugea cela suffisant, en haletant. Elle n'avait jamais eu aussi mal de toute sa vie, et le pire était sans doute qu'elle savait pertinemment que ce n'était pas fini pour aujourd'hui.

- Va ailleurs, tu n'es pas venu ici pour me tenir la main!, cria-t-elle à Dorian, planté devant elle d'un air inquiet.

Elle se dégagea de son étreinte et lui lança un regard noir. Le plus gros allait arriver maintenant, il avait mieux à faire. Elle marcha jusqu'à la bâche et s'appuya dessus pour reprendre ses esprits. C'est alors qu'une étrange pluie bleutée fusa autour d'eux. Elle se demanda ce que les ennemis avaient bien pu inventer, mais n'eu pas le courage de suivre Dorian sur le bord de la berge pour vérifier. Celui-ci revient vite, se lançant dans la préparation d'un sort. Enfin, il éclaira les lieux et Hermia put enfin distinguer ceux qui la terrorisait sourdement depuis le début. Maintenant qu'elle pouvait les voir, cachée à leur vue par la bâche, elle ne ressentait plus de peur, juste une furieuse envie de protéger ceux avec qui elle avait voyagé. Mais Dorian se planta devant elle pour lui ordonner de rester là, et lorsqu'elle posa sa main ensanglantée sur le bras de Dorian en signe d'encouragement (ce qui laissa sur le bras de celui-ci une trace sombre), elle eut l'impression que les choses tournoyaient autour d'elle. Elle se ré adossa immédiatement, respira un bon coup et entra dans la barge. Normalement, personne ne l'avait vue. Elle respira profondément, sentant la peur de ce qui pourrait arriver à l'ange, au neï ou au léonin revenir. Elle brûlait de sortir, mais patienta plusieurs minutes, son esprit recouvrant toute sa clarté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventus Elwing
Mentaliste
avatar

Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 15/11/2008

Fiche Perso
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
10/100  (10/100)
Données:

MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   Dim 24 Jan - 19:56

[Hors jeu]Mon temps de réponse n'admet aucune excuse, mais je n'ai pas de moyen de te prévenir si tu ne viens pas sur le forum.[/Hors jeu]

_________________
"Il y a deux espaces de rangement : par terre, et pas par terre. Une fois que c'est par terre, ça ne peut plus aller plus bas et... C'est là qu'il faut commencer à s'inquiéter".


Rémi Juste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Escorte [Quête, seconde partie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Escorte [Quête, seconde partie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans le jardin (seconde partie)
» GROUPE 3 ► Freaky like us - Seconde partie de l'intrigue
» Le dernier croc (seconde partie.)
» [Fiche d'île] Umi Ressha, Seconde partie de GL
» La calotte glaciaire de l'île Severny. (seconde partie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zagorne :: Thran'Reï-
Sauter vers: