Jeu de rôle Médiéval-Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Croyances et superstitions

Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ

avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 04/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)
Données:

MessageSujet: Re: Croyances et superstitions   Jeu 12 Nov - 22:08

CROYANCES ET SUPERSTITIONS





Tout comme dans notre monde, il existe plusieurs formes de croyances sur Neïliona. Dans ce topic, nous en dégagerons les aspects les plus importants :


Religion de Talis


Cette forme de culte est la plus répandue sur la surface de Neïliona. Elle rassemble des millions de fidèles toutes races confondues (sauf parmi les Neï et les Terriens). Les dogmes de Talis sont simples et peu strictes, ce qui participe amplement à la popularité de cette religion. En voici les grandes lignes :


- Talis n’est pas le créateur de Neïliona ni celui d’aucune espèce vivante. Par contre, il en serait le gardien et accorderait sa divine protection à ses fidèles.

- Talis affirme l’existence d’autres mondes et d’autres univers avec d’autres dieux. Par contre, il garantit être le seul dieu à véritablement veiller sur Neïliona.

- Talis dit que la meilleure façon de le contenter est de vivre une existence en respectant et en aidant son prochain (qu’il soit croyant ou non). Il accepte parmi lui tous les peuples et toutes les races, mais la foi ne doit en aucun cas être forcée. De ce fait, les membres de ce culte ne sont absolument pas prosélytes.

- Dans cette religion, il n’y a aucun sacrement ni aucun rite quelconque. Des offices ont lieu dans les églises mais il n’y a aucune obligation d’y assister. Aucun lieu n’est sacré pour Talis : les fidèles peuvent aussi bien prier chez eux qu’à l’église. « Pour devenir officiellement un fidèle de Talis, il suffit d’avoir la foi ».

- Tous les êtres pensants sont égaux aux yeux de Dieu. Les fidèles se doivent donc d'apporter leur aide aussi bien aux autres fidèles qu'au non croyants (certains artefacts pensants croient en Talis).

- Talis interdit toute violence en dehors du cadre de légitime défense. Une personne a le droit de tuer, mais seulement si elle ou un de ses proches est menacé de mort.


Le culte de Talis est une religion organisée de manière simple. Il n'existe pas plusieurs niveaux de clergé comme pour la religion catholique. La religion est dirigée par l'oracle, lui même épaulé par des prêtres :

- Les prêtres sont les représentants de l’oracle partout sur Neïliona et sont tous égaux. Talis leur accorde la mission sacrée de garder et d’entretenir les offices du culte, ainsi que d’apporter aide et conseil aux fidèles. Les prêtres peuvent se marier, avoir des enfants, travailler et mener une vie normale tant qu'ils remplissent leur rôle auprès des fidèles. Certains prêtres sont itinérants alors que d'autres restent attachés à la même communauté. L'Oracle nomme lui même les prêtres et peut les démettre de leurs fonctions s'il ne les juge plus aptes à assumer ce rôle.

- L’Oracle est le guide suprême du culte. Talis lui parlerait directement pour qu’il transmette ses volontés aux autres mortels. L’Oracle a l’apparence d’un homme d’une trentaine d’années et vit tranquillement dans la cité de Lyziar en Andaros. Une chose est sûre : Il assume sa fonction depuis des siècles et n'a pas pris une ride. De plus, il est doté de capacités télépathiques et d'une mémoire inhumaine. Ce miracle serait dû à Talis qui lui aurait fait don de son pouvoir.

La cité de Lyziar est la cité sainte de Talis. En plus d'être le lieu de résidence de l'Oracle, c'est là que se trouve le plus grand temple au monde. Etrangement, c’est dans cette même ville qu’est bâti le quartier général de la Garde Blanche, alors que la guilde est censée être laïque. Une énorme cathédrale existe également à Lastherion, capitale d’Andaros.
La religion de Talis est une entité relativement saine avec peu d'abus. L'oracle ne se trompe jamais en choisissant ses prêtres et les gens n'ont aucune raison de mentir sur leurs convictions car aucun avantage n'est accordé aux fidèles par rapport aux non-croyants.



Culte de Mana


Selon cette religion, le mana est le flux qui nourrit la terre et instaure un équilibre entre les éléments. Mana est la déesse bienfaisante qui diffuse cette énergie au cœur toute chose et permet au monde de vivre et de prospérer.

Les personnes qui vénèrent Mana remercient la déesse de permettre au monde tel qu’il est d’exister. Le culte de mana n’est pas une religion à proprement parler car il n’est pas organisée : chaque individu est libre de croire et de prier Mana comme il le souhaite. Il s’agit de la croyance la plus répandue sur Neïliona après le culte de Talis.

Contrairement à la religion de Talis, la croyance en la déesse Mana n’est pas née sur Neïliona mais est beaucoup plus ancienne. Elle existait déjà parmi les premiers colons venus par le portail interplan. Mais le plus troublant est le fait que ce culte existait parmi plusieurs peuples de dimensions différentes avant leur arrivée sur ce monde. Pendant environ quinze siècles, le culte de mana est resté la croyance la plus répandue avant la montée en puissance de Talis.

Toutes sortes de personnes croient en Mana. Généralement, il s’agit de peuples proches de la nature elle-même, comme un grand nombre de nains et d’elfes, ou encore les nomades du Dalverden, Les hommes qui résident dans le désert profond d’Helljed, ainsi que des tribus léones et visahino, pour lesquelles le culte de la Déesse va de pair avec leurs superstitions tribales.

Il n’y a pas de « ville sainte » ou de place forte de la religion en ce qui concerne le culte de Mana. Cependant, on peut noter deux lieux assez importants :

- La Basilique de l’Ambre Rouge, dans La Cité des Dieux à Lastherion est le plus grand lieu de culte consacré à Mana. Le bâtiment a été bâti autour d’un arbre sacré, symbole de Mana.

- L’archipel de Danegraal abrite une importante communauté de fidèles ainsi qu’une guilde consacrée à Mana.

Beaucoup de mages sont des adeptes de Mana ou bien s’accordent avec la vision de l’énergie magique donnée par le culte. Pour ceux-là, utiliser le mana, l’énergie qui permet l’équilibre le monde, requiert de grandes précautions. Ces sorciers sont en général très respectueux et font attention aux conséquences des sorts qu’ils emploient.

Beaucoup d’autres sorciers pensent que le mana est certes une énergie naturelle, mais que l’équilibre du monde ne dépend pas de son action, et que la magie n’est qu’un moyen de tricher avec les lois de la physique. La guilde des Seigneurs de la Loi est totalement opposée à cette vision et pousse à l’extrême la version des adeptes de mana. Pour elle, la magie ne doit être utilisée qu’en cas d’extrême nécessité et réglementée dans un cadre strict, pour éviter que des catastrophes ne se produisent.



Culte de Gaïa


Gaïa est la déesse de la terre et des plantes. Il s’agit plus d’une croyance populaire et traditionnelle que d’une véritable religion. Les croyants vénèrent Gaïa qui permet aux récoltes de pousser et aux forêts de prospérer. Il s’agit d’une croyance très ancienne qui, à l’instar du culte de mana, existerait sur d’autres plans avant l’ouverture du portail.

Gaïa a le plus de fidèles auprès des elfes et de certains paysans des campagnes profondes. La croyance est très répandue, mais les vrais fidèles sont peu nombreux. Néanmoins un important lieu de culte dédié à cette déesse a été construit dans la Cité des Dieux de Lastherion.



L’Intouchable


L’intouchable est une croyance populaire commune à de nombreux peuples de Neïliona mais surtout répandue parmi les humains. Selon cette croyance, l’intouchable serait une entité démoniaque qui se cacherait dans le corps de jeunes enfants. Pour beaucoup, il ne s’agit que d’un conte: « Mange ta soupe ou l’intouchable viendra te dévorer ».

En réalité, il existe également un culte autour de l’Intouchable. Une minorité de personnes la vénèrent comme un dieu est lui consacrent rites obscures et sacrifices. Les membres de cette secte sont recherchés par les gouvernements comme des personnes dangereuses, car considérant le meurtre et les atteintes à la personnes comme banales.

Des rumeurs prétendent que « l’autre », le leader reconnu de Nal’Kahn serait lié à l’Intouchable. Les hauts dirigeants de la Garde Blanche, Eren El Danelord et Celia Ancross la considèrent comme une menace parfaitement réelle. On raconte même que leader de la guilde l’aurait rencontré. Le seigneur Danelord n’a ni infirmé ni confirmé ses rumeurs dans ses déclarations. Les plus audacieux pensent que l’Intouchable est le véritable chef de Nal’Kahn. Dans tous les cas, aucun des membres de cette guilde ne vénèrent l’Intouchable comme au sein de la secte.

(si vous avez l’occasion de RP avec un de ces deux personnages importants vous pourrez leur demander ^^)



Les elfes de la lune


Cette forme de religion est très peu répandue sur Neïliona. Elle ne concerne qu'une petite partie des elfes. Il n'existe aucun lieu principal au culte de la lune. Les elfes de la lune sont apparus pour la première fois sur Neïliona, elle est donc la seule planète ou ce culte est pratiqué.

Les elfes de la lune sont polythéistes. Ils vénèrent quatre dieux, à différentes périodes et avec des manières différentes.

Elune est la déesse la plus importante dans la religion des elfes de la lune. La grande majorité des elfes de la lune sont mages ou guérisseurs. Leur capacité à manipuler le mana viendrait de la divinité elle-même. Elle préserve l'ensemble des vies animales. A chaque repas où de la viande est consommée, l'elfe de la lune doit pratiquer une prière ou avoir une intention pour la déesse. Sinon, elle peut être priée à n'importe quelle heure, peu importe le lieu. Mais ce n'est pas obligatoire. Erìon, Naïca et Keloran seraient ses trois enfants. Elle les aurait envoyés sur Neïliona pour veiller sur les elfes de la lune.

Erìon, également appelé Dieu Soleil. Il suivrait les elfes de la lune à chaque instant du jour. Ces derniers peuvent le prier ou jurer en sont nom, mais seulement pendant la journée. L'Erìon est également le nom de l'étoile de Neïliona.

Keloran et Naïca sont un dieu et une déesse chargés par Elune de veiller sur les elfes de la lune durant la nuit. Ce n'est à ce moment que ces derniers peuvent les prier et jurer en leurs noms. Keloran et Naïca sont également les noms des deux satellites naturels de la planète.

Il existe deux cérémonies différentes dans le culte lunaire :

- Chaque elfe ayant des parents pratiquant le culte d'Elune a été baptisé à sa naissance. La baptême est une cérémonie au cours de laquelle le bébé elfe est trempé dans des eaux argentées et empreint de la magie lunaire. Sa peau se colore ainsi en argent et devient très douce. Il gardera cette couleur toute sa vie. Selon les croyances, la déesse transmet une petite partie de son pouvoir à l'elfe baptisé. Le baptême se fait toujours la nuit.
- Lorsque qu'un elfe de la lune vient à décéder, une cérémonie religieuse a lieu pour rendre ses pouvoirs à la déesse Elune. Le corps perd alors sa couleur argentée et peut être enterré.
Ces deux cérémonies sont dirigées par des prêtres, qui sont en fait des adeptes de la magie nommés ou désignés volontaires pour occuper ce poste, qui est donc temporaire.

La religion d'Elune préserve la vie animale. Les elfes de la lune ne tuent donc qu'en cas d'extrême nécessité. Ils ne consomment aussi que très peu de viande et de poisson, se nourrissant de fruits et légumes en grande majorité. Selon les principes du culte, les habitants de Neïliona mangent beaucoup plus de viande qu'il en est nécessaire à leur organisme, ce qui nuit à l'écosystème de la planète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 04/08/2009

Fiche Perso
Niveau:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)
Données:

MessageSujet: Re: Croyances et superstitions   Jeu 12 Nov - 22:08

suite des CROYANCES ET SUPERSTITIONS





Le Seigneur du Sud


Les habitants de Jullund (le continent glacé du sud) n’accordent de foi qu’en leur guide mystique, le Karsem. Selon leurs croyances, le Karsem les aurait délivrés du joug impitoyable des forces de la nature.

Voici l’histoire telle qu’elle est contée aux jeunes générations sur Jullund : Il y a plus de deux cent ans, le Karsem naquit dans les régions du continent à la limite des territoires rendus invivables par le froid et la neige. En grandissant, il a été frappé par l’injustice de la nature. La façon dont son peuple était persécuté par le froid et la glace, et la facilité avec laquelle le blizzard pouvait s’emparer de la vie le révoltait profondément. À cette époque, le peuple de Jullund ne pouvait pas vivre à plus de 200 kilomètres du cercle polaire.

Le Karsem, devenu adulte, tenta une première fois de s’opposer aux forces du froid et de la glace. Il s’engouffra au cœur du blizzard et disparut. On ne croyait plus jamais le revoir, mais quelques jours plus tard, il réapparut plus mort que vivant à la frontière de son village natal. Par miracle, il survécut aux morsures du froid et aux maladies et se releva. On le prenait pour un miraculé, mais lui ne voyait qu’une chose : il avait perdu. La nature était plus forte que lui. Une fois remis il partit de nouveau, quitta le continent et voyagea dans tout Neïliona. On ne le revit plus durant plusieurs années et on le prit pour mort.

Le Karsem, en quittant Jullund, découvrit la chaleur du soleil. Un vent qui ne pétrifie pas la chair mais caresse les cheveux. Une terre meuble qui laisse librement les plantes s’épanouir. Un ciel qui donne de l’eau sans recouvrir le sol d’un voile blanc et mortel. Il rêva de toutes ces choses pour son peuple et cette pensée lui permit de vaincre tous les obstacles. Il explora tout Neïliona et lorsqu’il eut fini son tour du monde, il rentra chez lui.

Une décennie plus tard, le Karsem retrouva les terres glacées de Jullund. Ceux qui le virent le prirent pour une apparition. On dit qu’il marcha jour et nuit vers le sud sans jamais ralentir, et que la neige s’écartait devant lui. Parvenu à la lisière des terres habitables, il passa devant les ruines de son village, anéanti un soir de tempête. Il ne s’arrêta pas et s’engouffra dans le blizzard.

Une semaine plus tard, les conditions semblèrent légèrement s’améliorer sur tout le continent. Le blizzard cessa, et les températures remontèrent de près de 10 degrés. On ce demanda quelle était la cause de ce miracle, et pour la première fois on loua Dieu sur ces terres depuis toujours maudites par la nature. Une semaine de plus s’écoula, avant que les habitants des régions les plus méridionales voient apparaître la haute silhouette du Karsem qui remontait dans le nord. Il raconta qu’il avait marché jusqu’au pôle, et qu’il avait vaincu en duel le roi des esprits du froid. Il dit qu’à présent, il était leur nouveau maître, et que la nature n’était plus maîtresse de ces terres.

On porta la nouvelle jusqu’au cités du nord. Les gens vinrent s’assurer de ce miracle et quelques jours plus tard, tous les clans de Jullund se prosternèrent devant lui et l’élevèrent au rang de Karsem (Dieu dans la langue du sud). Il déclara qu’à présent, de l’herbe pousserait jusqu’au-delà du cercle polaire. Que l’on construirait d’immenses cités, même dans les territoires encore inhabitables autour du pôle, car les esprits du froid les protègeraient. Il fédéra l’ensemble du continent en une nation unique et instaura un culte autour de sa propre personne.

Voici la légende. Ce qui est prouvé, c’est que depuis deux siècles, complètement oubliés du reste du monde, les habitants de Jullund ont colonisé intégralement le continent et construit de vastes cités, acquérant une puissance égale voir supérieure aux nations du nord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Croyances et superstitions
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Superstitions d'ici et d'ailleurs
» SUPERSTITIONS...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant de jouer :: Univers de Neïliona-
Sauter vers: